actualitésocieté

RDC : Agression du journaliste Michael Bakemba, le Rejico condamne un acte ignoble

Par Ben Tshokuta

Le­ regroupement des journalistes indépendants du Congo (REJICO) s’est exprimé après l’agression du journaliste et éditeur du magazine Congo fort, Michael Bakemba, le lundi 21 novembre, au fleuve Congo hôtel. 

Cette structure condamne un acte ignoble qui a été commis par le service de sécurité commis au Kempisky hôtel du fleuve Congo. Il note avec inquiétude des menaces et intimidations «de plus en plus fréquentes contre les journalistes ».

Et d’ajouter : « depuis le début de l’année, de plus en plus de journalistes couvrant l’actualité en RDC sont la cible de menaces d’arrestation par les services de sécurité des différents hôtels de lux, en l’occurrence de l’hôtel du fleuve, Pullman hôtel, Béatrice hôtel et Kin Plazza Rotana etc. Des agressions physiques et d’autres formes de harcèlement sont enregistrés », lit-on dans une dépêche parvenue à congopresse.net.

Les libertés d’information, d’opinion et d’expression sont constitutionnellement protégées et garanties par les lois en vigueur en RDC, Il appartient aux autorités, dit le Rejico, de « tout mettre en œuvre pour construire un environnement sécurisé, propice au développement d’une presse libre et indépendante ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page