sécurité

Carnage de Djugu : «L’état de siège doit être renforcé et notre armée doit être renforcée en logistique et finances» (Nseka Stephea serge )

Par Héritier Lelo

Une soixantaine de civils ont été tués dimanche 8 mai par la coalition des miliciens de Codeco et de Force patriotique et intégrationniste du Congo (FPIC) à Massasi, localité située à 92 kilomètres au nord-ouest de Bunia, en territoire de Djugu, dans la province d’Ituri.

Nseka Stephea Serge, secrétaire exécutif national adjoint, en charge des relations extérieures au PRP (Parti de la Révolution Populaire) a appris avec tristesse le massacre de plusieurs dizaines de compatriotes à Djugu. Il a présenté ses condoléances aux familles éplorées, dans une interview accordée à Congopresse.net votre média, le lundi 09 mai.

Pour lui, l’état de siège de siège doit être renforcé et l’armée doit être renforcée au logistique et financier. L’Etat doit mettre en place l’équipe de la CONADER pour la réinsertion socio-économique et éducationnelle des miliciens.

« Malgré la consultation mon peuple continue de mourir, il est réfugié en Uganda et au Kenya, au centre des réfugiés de Kakuma où l’on trouve plus des familles et enfants congolais, parmi lesquels orphelins, veuves. Je pense que nous devons réfléchir sur la réouverture des bureaux de la CONADER, afin d’assurer la réinsertion social – économique et éducationnelle des militaires des groupes armés. Je ne partage pas l’idée de vouloir de les intégrer dans l’armée, pour éviter de faire espionner et infiltrer nos services « , a-t-il conclu.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
15 × 20 =


Bouton retour en haut de la page