actualitépolitique

Michel Okongo sur le Covid19 : « Le monde politique associé aux scientifiques trahit et sacrifie sans ménagement le peuple congolais »

Dans un communiqué parvenu à la rédaction de Congopresse.net ce jeudi 9 avril, Maître Michel okongo, président du parti politique Unité des Valeurs explique comment la pandémie covid-19 menace la vie de la population congolaise. Mais commente également d’autres sujets l’actualité du pays en proposant quelques pistes de solution.

Pour l’arrestation de Vital Kamerhe, il donne quelques recommandations au Chef de l’Etat Felix Tshisekedi.

Voici ci-dessous l’intégralité du communiqué :

Très chers compatriotes congolais,

L’heure est extrêmement grave ! Elle est toute aussi grave car sous l’ombre du coronavirus, et alors même que les mesures de confinement battent son plein, la guerre de tranchées continue en RD Congo.

Le monde politique associé aux scientifiques, trahit et sacrifie sans ménagement le peuple congolais.
Même au temps présent où la ‘‘pandémie COVID 19’’ menace les vies humaines, la gestion bicéphale de la RD Congo s’effectue sur fond de mensonges, de trahisons, d’amateurisme et de règlement de compte par les deux axes politiques ayant pactisé pour prendre le peuple congolais en otage. Il s’agit du FCC et de CACH qui s’affrontent en permanence sans tenir compte ni de l’aggravation de l’état de la misère de nos populations, ni de la faim qui menace gravement les vies de plus démunis, ni de la menace à l’arme bactériologique alors que par ces temps qui courent notre pays est placé en première ligne des pays africains indexés par le programme égoïste destiné à massacrer la population mondiale à coup de l’arme bactériologique.

Très chers compatriotes congolais,

L’interpellation du Directeur de cabinet du Chef de l’Etat intervenue hier dans le cadre de la poursuite de la saga judiciaire sur la gestion calamiteuse du programme de 100 jours initié par le Président de la République vient d’ouvrir une boite de pandore que personne ne saura refermer. Conséquences : le CACH va imploser et cette implosion permettra au FCC de consolider ses positions machiavéliques afin d’attaquer et d’émietter tous les principes de droit ainsi que tous les acquis démocratiques obtenus au prix de luttes et d’énormes sacrifices.

Dans la suite des temps, nous allons certainement assister aux déballages auprès de la Justice, lesquels impliqueraient sans doute toutes les personnes interpellées dans le cadre de cette affaire. S’en suivra probablement l’interpellation du Chef de l’Etat en qualité de témoin, car il est probable que ce dernier soit cité par son Directeur de cabinet d’autant plus qu’au point 3 de sa récente déclaration non-datée, l’UNC affirme que c’est au nom du Chef de l’Etat Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO que Vital KAMERHE a managé le programme de 100 jours initié par le Président de la République.
Dès lors, sachant que le Président de la République jouit d’un statut particulier en sa qualité de Magistrat suprême du pays, une défense constituée s’en chargera. Sauf que l’absence d’un paravent, Me Joseph MUKENDI, paix à son âme, dans l’équipe de la défense du Chef de l’Etat, les lignes juridiques risqueraient de bouger au moindre coup de vent…
Très chers compatriotes congolais,

Revenons en passant sur les conditions du décès de Me MUKENDI qui suscite des questions autant que celles de Gilbert MUNDELA, et qui laissent penser que certains décès intervenus au sein de l’UDPS ces derniers temps, demeurent mystérieux. Toutefois, l’histoire y reviendrait un jour pour exercer respectivement un droit de vérité et devoir de mémoire…

Au vu de ce qui précède, même si personne ne sait ou n’ose présentement poser la question de savoir à qui profitent les crimes et les divisions dans la structure politico-militaire, l’histoire nous renseigne cependant que Joseph KABILA doit son ascension militaire et politique à l’exclusion et à la neutralisation de tous ceux qui ont croisé son chemin, ou encore de tous ceux avec qui il a eu à collaborer de loin ou de près…
Bref, ce qui se passe depuis décembre 2018 au lendemain de la tenue des élections, appelle impérativement chaque citoyen congolais à la vigilance, à l’action et à une ferme détermination pour combattre et mettre hors d’état de nuire toute personne ou groupe d’individus voulant hypothéquer l’avenir de notre cher pays, car vouloir prendre indéfiniment en otage le peuple congolais est un défi que nous devons relever étant donné que personne ne peut se permettre de prendre indéfiniment en otage le peuple congolais !!!

En effet, à peine quelques jours après l’entretien que le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat aurait eu avec Joseph KABILA KABANGE dans la résidence de ce dernier à GLM, la Justice se saisit du dossier litigieux sur le programme de 100 jours sur fond de confusions, et invite Vital KAMERHE pour une communication. Des allégations et aveux de ce dernier dépendraient de l’avenir politique du Chef de l’Etat, prochaine cible du FCC qui n’hésiterait pas à brandir l’arme de la destitution de l’actuel Chef de l’Etat en utilisant le Parlement ; puis à effectuer un passage en force pour modifier la Constitution de la RD Congo du 18 février 2006, afin de faire élire Joseph KABILA ou un autre candidat de son choix, dans une élection présidentielle au second degré. Et c’est de cette manière que le FCC veut reprendre le pouvoir qu’il pense être exclusivement le sien ; un pouvoir qu’il avait perdu un certain 30 décembre 2018.

La suite s’effectuerait sans doute par l’usage excessif de la force et sans égard aux conditions de notre peuple, mais aussi par les brimades et par la réinstauration d’un système autocratique dans notre pays. Tout cela se passe, malheureusement, dans la tête de chaque membre du FCC qui ne tient nullement compte d’une possible réaction populaire…
Pendant ce temps, impuissante et agonisante, la planète entière vit sous le régime de confinement, de la psychose, de l’incertitude, de l’effondrement économique, de vaccins à base soi-disant de la chloroquine que nul n’en veut partout en Afrique ; des respirateurs et des masques protecteurs servant à affronter tant bien que mal le coronavirus qui est une souche mortelle inventée par des terroristes scientifiques et destinée à décimer la race noire et à amputer la population mondiale de plusieurs millions d’individus.

Ce fait atteste que le monde est passé d’une phase d’immoralité abominable et d’une méchanceté à outrance vers une folie meurtrière qui le rapproche de l’histoire ancienne ayant émaillé le parcours de l’Humanité depuis le temps ou Caïn de la Bible tua son frère Abel en passant par les périodes d’avant et d’après le déluge.
‘‘Chassé le naturel, il revient au galop’’ dit-on. Dans sa méchanceté, l’Homme animal est revenu sur sa tour, celle de Babel de la Bible dont la construction avait été stoppée par Dieu. L’Homme animal y est revenu pour achever l’œuvre inachevée.
La construction de la Tour de Babel, version 21ème siècle, a assemblé certaines nations et dirigeants de ce monde ; des scientifiques ; des financiers et des décideurs potentiels de ce monde. Et tous se sont accordés pour décimer 20% de la population mondiale, soit un milliard 400 millions d’êtres humains, principalement les Africains, afin de bâtir un nouvel ordre mondial basé sur l’Antéchrist.

C’est ce qui justifie l’usage de l’arme bactériologique, source du coronavirus qui est à l’origine de confinement de la planète toute entière.
Très chers compatriotes congolais,
La vérité sur le coronavirus ayant au départ été voilée puis cachée, les incessants rebondissements l’ont fini, Dieu aidant, par la révéler au grand jour. Le virus n’est pas naturel. Il est militaire. C’est une arme bactériologique aux effets dévastateurs à ne pas confondre avec une simple pandémie naturelle.
Au vu de ce qui précède, et face à la gravité de la situation actuelle, nous formulons à l’attention du Chef de l’Etat les recommandations ci-après :
1. Que le Chef de l’Etat procède dans un meilleur délai à un rappel élargi de troupes afin de mobiliser tout autour de lui des personnes compétentes ayant une probité morale requise ; un parcours de lutte et un parcours politico-administratif conséquent ; un amour passionné du Congo, et disposant d’une probité morale sans faille ainsi que des atouts avérés afin de soutenir efficacement l’action républicaine autour du Chef de l’Etat.

Unité des Valeurs qui émarge de la branche généalogique ‘‘UDPS’’ souscrit à cette démarche et s’engage à servir la République avec loyauté afin d’affronter les tempêtes politiques et sanitaires qui menacent la planète, et menacent également notre cher et beau pays ;
2. Que le Chef de l’Etat procède également à un rappel de troupes de tous les scientifiques dont dispose notre pays afin de créer une synergie autour de l’action du Président de la République au sujet de la lutte contre le coronavirus dans le but de confronter des données à chaque avancée positive ou négative de la pandémie ;

3. Que le Chef de l’Etat accroit l’intensité de la campagne d’achat de produits vivriers à travers les provinces afin d’alimenter la ville de Kinshasa soumise à la quarantaine à cause du coronavirus, notamment en enrichissant cette nouvelle expérience par un plan de travail très pointu élaboré à ce sujet par Unité des Valeurs et remis il y a de cela plusieurs mois, entre les mains de Monseigneur MULUMBA, Chef de la Maison civile du Chef de l’Etat, pour diligence à l’attention du Président de la République ;

4. Que le Chef de l’Etat procède avec courage à une réévaluation, sinon à une autopsie de sa collaboration avec ses partenaires politiques du FCC et de l’UNC afin de définir une nouvelle approche politique favorable qui soit utile et bénéfique respectivement pour la République et pour un meilleur accomplissement du programme politique du Président de la République au sujet duquel il a été élu par les Congolais ;

5. Que le Chef de l’Etat convoque expressément les Etats généraux de l’Armée, de la Police nationale congolaise et des Services de renseignements civils et militaires afin de définir un nouveau cap pouvant permettre à ces trois outils stratégiques pour la sécurité de notre pays de dégager respectivement la force nécessaire pour opérer dans un monde devenu de plus en plus dangereux.

Très chers compatriotes congolais,

La RDC étant un patrimoine commun, nous nous sentons interpellés autant que tous nos compatriotes, quant à son avenir que nous voulons radieux, et sommes prêts à développer des actions communes afin de préserver l’intérêt national.
Nous exprimons une pensée pour tous les Congolais qui sont assignés dans des maisons dans le cadre de mesures de confinement arrêtées en marge du coronavirus.

Nous sommes de tout cœur avec tous nos compatriotes, mais aussi avec toutes les personnes infectées par le virus COVID 19 à travers le monde qui subissent injustement la rigueur de la pandémie coronavirus, et formulons à tous un prompt rétablissement.
Nous nous inclinons devant la mémoire de toutes les victimes du coronavirus à travers le monde, et partageons la douleur et le désarroi avec de nombreuses familles éprouvées dont les victimes qui étaient pourtant des êtres chers ont été privées des hommages, d’un accompagnement digne et de recueillement lors de leur ensevelissement à cause de restrictions dues au coronavirus.
Très chers compatriotes congolais,

Nous appelons de tous nos vœux à un monde meilleur, pacifique ; un monde où l’amour, cette vertu que nous a léguée le Seigneur Jésus-Christ soit le principal condiment dans chacun de nos rapports afin que l’être humain puisse désormais se rapprocher de son Créateur, l’Eternel des Armées, le Dieu Tout-Puissant.

Que Dieu vous bénisse et qu’Il protège la RD Congo !
Me Michel OKONGO LOMENA Président national

La rédaction

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page