actualitésocieté

RAM: Augustin Kibasa interpelé à l’Assemblée nationale

Par Héritier Lelo

Je viens de déposer, à l’Assemblée nationale, une question orale avec débats adressée au ministre des Postes, télécommunications et nouvelles technologies de l’information et de la communication (PT-NTIC », annonce, sur TOP CONGO FM, le député national Claude Mugomberwa Misare (Photo).

Qui attend qu’Augustin Kibasa « vienne éclairer la lanterne de la représentation nationale sur un certain nombre de questions qui concernent le Registre des appareils mobiles (RAM). Il doit nous dire combien d’appareils a-t-il enregistré durant ces 6 derniers mois. Quel est le bilan actuel de la mise en place du système du Registre centrale d’identification des équipements en RDC ».

Il dit ne pas comprendre « pourquoi un simple enregistrement d’appareils mobiles peut-il être transformé en une taxe qui vient alourdir la charge d’utilisation des téléphones mobiles. Si la mission de la taxe RAM est de contribuer à la mobilisation des recettes publique, le droit d’enregistrement IMEI ne devait pas être payé annuellement ».

Invité du Magazine FACE-À-FACE, le président de l’ARPTC a expliqué que « le RAM n’est pas une taxe, mais une redevance ».

A Kinshasa, une marche organisée par « les consommateurs lésés » contre le RAM a été dispersée par les forces de l’ordre.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =


Bouton retour en haut de la page