You are here
Home > actualité > RDC-Covid-19: l’état d’urgence et la nécessité d’un couvre-feu au coeur d’un échange à l’Unikin

RDC-Covid-19: l’état d’urgence et la nécessité d’un couvre-feu au coeur d’un échange à l’Unikin

Le comité de gestion de l’Université de Kinshasa ( UNIKIN) en collaboration avec la Cellule présidentielle de Coordination pour le changement des mentalités (CCM), a organisé la 7ème journée de la campagne de sensibilisation sur la lutte contre le COVID-19 le 23 avril 2020 dans la capitale congolaise.

L’état d’urgence et la nécessité d’un couvre-feu, c’est le sujet qui a a fait, l’objet de cet échange à l’Université de Kinshasa.

Cette thématique a été abordée par cinq professeurs des facultés de droit, des sciences sociales, politiques et administratives ainsi que des lettres et sciences humaines.

Le vice-doyen de la faculté de droit de l’UNIKIN, le Pr Barthelemy Omeonga s’est appesanti sur l’impact des mesures préventives prises pour la gestion de la crise sanitaire COVID-19.

Il a à cet effet, salué les différentes décisions prises par le Chef de l’Etat notamment l’état d’urgence qui trouve son socle dans certains articles de la Constitution, lesquelles des décisions, selon lui, n’appellent pas débat au Parlement et surtout que la Cour constitutionnelle s’était prononcée sur ladite question.

De son côté, le professeur Dieudonné Kalindye, chef de département des droits de l’homme de la faculté de droit, a apprécié les mesures exceptionnelles prises par le Chef de l’Etat en décrétant l’état d’urgence sanitaire le 24 mars 2020 sur toute l’étendue du pays. Pour lui, le chef de l’État était dans le bon droit pour protéger la nation.

Les autres professeurs à l’instar du professeur Lebon Tshimpe des sciences sociales, politiques et administratives ont rappelé le contexte international de cette pandémie qui a pu bouleverser l’ordre mondial.

Il a appelé à la prise de conscience réelle de la population de coronavirus. Et ce, en observant et faisant observer les gestes-barrière, le renforcement de l’auto-prise en mettant en valeur les ressources naturelles de la RDC sur le plan international et autres.

Par ailleurs, intervenant sur la nécessité d’un couvre-feu pour sécuriser la population congolaise contre le banditisme durant cette période, le secrétaire général administratif de l’UNIKIN, le Pr Godefroid Kabengele Dibwe, professeur à la faculté des sciences sociales, politiques et administratives, a recommandé la nécessité d’un couvre-feu en déterminant les heures tardives pour protéger ou sécuriser la population pendant cette période de confinement de COVID-19 contre le banditisme urbain , la violence et le vol à mains armées.

Il a également recommandé les patrouilles mixtes ainsi que la production locale des produits de consommation en grande quantité à impact social réel. Peu avant de saluer les mesures de lutte contre le COVID-19 dont tout le monde doit respecter scrupuleusement.

Pour ces scientifiques réunis à l’université de Kinshasa, le Covid-19 impose un changement des mentalités et un nouveau mode d’être.

 

Neville OB

Laisser un commentaire

Résoudre : *
19 × 2 =


Top