You are here
Home > sécurité

Ass.Nat:Jeanine Mabunda ouvre le séminaire du Réseau des Parlementaires Africains contre la corruption

La présidente de l'Assemblée nationale, Jeanine Mabunda Liyoko a lancé ce vendredi 16 octobre le séminaire de 48 heures organisé par l'APNC-RDC dans la salle du spectacle du palais du peuple. La speaker de la chambre basse du parlement a dans son mot de circonstance expliqué la démarche menée par sa chambre pour mettre à jour les outils de lutte contre la corruption qui menace la paix et la cohésion nationale. <<Plusieurs propositions de loi sont en plein examen pour renforcer les sanctions liées à la corruption>>, a-t-elle indiqué. Pour le président de l'APNAC-RDC, le député nationale, Pasi Za pamba, la corruption et ses effets néfastes sur la société découragent l'investissement et fausse le jeu démocratique. <<Les corrupteurs et les corrompus sont intelligents et

Mai-ndombe : David Bisaka à la rescousse de la population de Kwamouth en produits pharmaceutiques

Le Député provincial David Bisaka a offert un lot important des produits pharmaceutiques à la population de Kwamouth le week-end dernier dans le Mai-ndombe. Ce sont principalement les habitants du camp Banku, Masia-mbio, kinsele, Salongo et Boku dans ce territoire ont bénéficiés de ces dons. Les médecins directeurs des hôpitaux des localités précitées ont reçus individuellement ces produits pharmaceutiques des mains propres de l'élu du Kwamouth David Bisaka. " Ces produits pharmaceutiques que j'ai acheté pour nos hôpitaux coutent trop chers sur place ici à Kwamouth. Je les ai remis aux responsables des centres. Ensuite, les comités de Santé vont créer une équipe pour le suivi de sa vente avec une rédiction de 50%. Cela va les aider en achêter en cas de

Nord-Kivu : Manifestation populaire devant la mairie de Beni

La mairie de Beni dans la province du Nord-Kivu ,connait ce lundi matin un envahissement causé par les habitants du quartier Butsili, majoritairement des femmes et des enfants. Cette foule mobilisée , réclame la libération des jeunes de ce quartier , arrêtés la nuit de ce dimanche après lynchage d'un militaire qui tentait de voler dans une cabine téléphonique. Ce dernier a été maîtrisé par de jeunes qui l'ont tabassé à mort. Il faut signaler que dans cette manifestation , les femmes et les enfants encouragent ces jeunes pour cet acte qu'ils qualifient patriotique et réclament leur libération immédiate. Jean Lukanda

Installation de minembwe en Commune rurale: Félix Tshisekedi décide d’annuler cette décision

Lors d'une conférence de presse organisée le jeudi 8 octobre à Goma dans la province du Nord-Kivu, le Président Félix Tshisekedi a pris la décision d'annuler l'installation de la commune rurale de Minembwe. " C’est une situation explosive. C’est arrivé quand j’était absent du pays. En tant que garant de la nation et de la paix, je ne peux pas rester indifférent... Le salut du peuple est la loi suprême. J’ai décidé annuler ce qui a été fait jusqu’ici", a dit le président congolais. Interrogé sur l’absence des rétrocessions aux provinces, le président Félix Tshisekedi se plaint. « Moi-même en tant que président de la République, je ne reçois pas toujours mes revenus ». L'installation de la nouvelle commune rurale de Minembwe divise depuis plus

« Pas de Congo, sans Minembwe, le congo restera un et indivisible », déclare Ados Ndombasi

Le député national, Ados Ndombasi avec quelques uns de ses collègues de l'opposition, ont exhibé lors de la séance plénière de ce jeudi 8 octobre 2020 dans la salle du congrès au palais du peuple des affiches dénonçant la création de la commune de Minembwe. "Nous les députés de l'opposition, avons voulu passé un message pendant la plénière à l'occasion de la motion de notre collègue, Muhindo Nzangi Butondo, pour que sa motion d'interpellation du Ministère d'État, Ministre d'État, Ministre de la Décentralisation et des Réformes institutionnelles,  Azarias Ruberwa soit aligné pour la prochaine plénière, et que ce dernier puisse venir s'expliquer devant les élus du peuple que nous sommes", a indiqué Ados Ndombasi. Selon ce député proche de Martin Fayulu, le

RDC/Haut-Uele : Un mort et deux blessés dans un éboulement de terre à Maytongo

Une personne est morte et deux autres ont été gravement blessées dans éboulement de terre à Maytongo dans la province du Haut-Uele. Cet incident malheureux a eu lieu dans la carrière artisanale d’or de Maytongo, située à quelques kilomètres de la partie Ouest du centre négoce de Moku, chefferie Mari Minza en territoire de Watsa. Le chef intérimaire de poste Minier de Moku Erole Ewingi renseigne que l’éboulement s’est produit du moment où 4 orpailleurs artisanaux étaient dans un puits profond de 12 mètres parmi lesquels un orpailleur répondant au nom de Jean Mayanga d’une trentaine d’années a trouvé la mort après avoir été transféré à l’hôpital pour des soins appropriés. Cependant les trois autres dont un, est sorti indemne et le deux

RDC/Nord-Kivu : Au moins 6 morts dans une nouvelle attaque des Rebelles ADF à Mamove

Au moins Six personnes ont été tuées, lors d'une nouvelle attaque des combattants d'Allied Democratic Forces (ADF), dans la matinée de ce lundi 5 octobre dans la localité de Mamove, située à 12 kilomètres de la cité d'Oicha, dans le territoire de Beni, province du Nord-Kivu. La société civile locale indique que cette attaque a eu lieu à 5 heures locales et ces victimes ont été tuées par balles et armes blanches dans leurs habitations. Pour Kinos Katuho président de la société civile de Mamove, l’attaque a été perpétrée à quelques vingtaine de kilomètres d’une position de l'armée, plus précisément dans le quartier Paris. Il sie de signaler que c'est la deuxième attaque des rebelles ougandais ADF qui fait des victimes dans la

Affaire Bakata Katanga: le député national Ntumba Ciabola Bintou saisi le bureau de l’Assemblée nationale pour des enquêtes indépendantes

Le député national Ntumba  Ciabola Bintou condamne avec la dernière énergie les incursions  de la milice "bakata katanga" dans la ville de Lubumbashi dans la nuit du 25 au 26 septembre dernier. A cet effet, Ntumba Ciabola Bintou a saisi le bureau de l'Assemblée nationale depuis le jeudi 1er octobre pour la mise en place d'une  commission parlementaire d'enquête indépendante en rapport avec les incursions répétitives de la milice bakata katanga conformément aux dispositions pertinentes de l'article 138 alinéa 2 point 4 du règlement  intérieur de l'Assemblée nationale pour élucider la question. Quant à ce qui concerne la situation sécuritaire dans le territoire de Katanda, après  la signature du protocole d'accord en date du 11 septembre dernier, les 3 communautés de Bena

Haut-Katanga : Des morts et des blessés dans une attaque du MIRA à Lubumbashi

Plusieurs personnes ont été blessées et d'autres ont perdu la vie ce samedi 26 septembre à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga, après une attaque d'un groupe de personnes identifié comme du Mouvement des Indépendantistes Révolutionnaires Africains (MIRA). Selon le bilan officiel présenté par le ministère provincial de l’intérieur du Haut-Katanga, 2 policiers et 1 militaire FARDC ont été tués et plusieurs autres blessés par balles, 16 miliciens neutralisés et 7 armes récupérées par les forces de l’ordre. « Du ccôté des assaillants : 16 neutralisés, 13 capturés, 7 armes récupérées, ainsi que plusieurs machettes, flèches, effigies de Gédéon Kyungu et un drapeau du MIRA. Côté forces loyalistes : 2 policiers décapités, 1 militaire tué par balles, 7 blessés, 2 véhicules touchés par

RDC: un négociant d’or assassiné en Ituri

L'insécurité devient de plus en plus une situation préoccupante dans la province de l'Ituri. Des gens sont tués presque tous les jours par les groupes armés. Dans la soirée du jeudi 24 Septembre, un négociant d'or a été assassiné à Mongwalu, une cité du territoire de Djugu située à 85 kilomètres de Bunia. D'après le bourgmestre de cette cité, Jean-Pierre Bikilisende, c'est vers 19 heures l'opérateur économique a été surpris par des hommes armés, alors qu’il s’apprêtait à prendre une moto pour regagner son domicile. Et c'est en ce moment qu'ils lui ont tiré dessus. Il demande à la population de soutenir la démarche du gouvernement afin que les groups armées déposent leurs armes pour la reprise de la paix.   La rédaction

Top