actualité

Coopération-Lutte contre la corruption: USAID et la Cour des comptes signent un protocole d’accord pour le renfoncement des capacités des magistrats

Par Yvette Ditshima / @yvette_ditshima


Au cours d’une cérémonie tenue ce mardi 21 juin au salon Kinshasa du fleuve Congo hôtel, l’USAID (United States Agency International Development), organisation des États-Unis d’Amérique et la Cour des comptes ont procédé à la signature d’un protocole de coopération.

Ce protocole a pour objectif de renforcer en capacité les magistrats de cette institution publique Congolaise.

Dans son speech, le directeur des missions de l’USAID, Paul Bastine, a indiqué que ce partenariat avec la Cour des Comptes vient en appuie pour avoir tous les détails et apporter un plus dans les efforts déjà fournis par la RDC. Il promet d’apporter son appui pour que la coopération soit gagnant gagnant.

Paul Bastine a aussi rassuré que ce protocole vise à renforcer les capacités des agents de la Cour des comptes et la fonction d’audit de cette institution afin de lutter contre la corruption sous toutes ses formes.

« Ceci est une concrétisation de notre volonté commune de lutter contre la corruption en RDC conformément au partenariat privilégié pour la paix, la prospérité et la préservation de l’environnement entre les États-Unis et la République Démocratique du Congo ( …) Cette coopération vise à renforcer la fonction d’audit de la Cour des Comptes et à appuyer le travail de cette institution », a-t-il déclaré.

Le président de la Cour des Comptes, Ernest Izemengia Nsala, a, de son côté, remercié USAID pour ses efforts dans le renforcement des capacités de cette institution qui a vocation de réaliser des audits et des contrôles, grâce à la signature de ce protocole d’accord.

« Je voudrai, au nom des membres de la Cour des Comptes de la République Démocratique du Congo et au mien propre, adresser nos sincères remerciements à l’USAID RDC pour cette marque d’intérêt pour le renforcement de notre institution de contrôle », a-t-il reconnu.

Ernest IZEMENGIA s’est réjouit d’être bénéficiaire direct de l’USAID, « mon ferme espoir est de voir ce protocole nous permettre de se professionnaliser davantage».

Tenez, après avoir donné l’économie de ce partenariat et le jeux de questions et réponses avec la presse, la cérémonie a été sanctionnée par la signature du protocole d’accord dont le coût se lève à près de 4 millions de dollars américains que USAID mettra à la disposition de cette institution congolaise.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 + 19 =


Bouton retour en haut de la page