actualitépolitique

Élection présidentielle : Après Matata Ponyo, Seth Kikuni s’aligne derrière Moïse Katumbi

Par Crispin Mutelembe 

Dans un communiqué officiel publié, ce lundi 20 novembre 2023, dont une copie a été reçue par Congopresse.net, Seth Kikuni a annoncé le retrait de sa candidature à la présidentielle pour soutenir Moïse Katumbi comme unique représentant de l’opposition. Selon Seth Kikuni, les élections doivent être claires et transparentes.

« Plus que jamais auparavant, les Congolais ne veulent plus du bricolage et de l’amateurisme au sommet de l’État, ni de la dérive dictatoriale, des discours mensongers, des fausses promesses et de l’insécurité qui règnent sur tout le territoire national. Plus important encore, nous refusons la fraude électorale massive en gestation », peut-on lire dans ce communiqué.

En outre, le candidat à l’élection présidentielle Seth Kikuni a choisi Moïse Katumbi comme unique candidat de l’opposition pour le 20 décembre prochain.

« C’est pour cela, faisant suite à cet appel et à l’exemple montré notamment par le Candidat Président Augustin Matata Ponyo Mapong, sur la nécessité de transcender nos égaux et à demeurer dans la quête de l’intérêt supérieur de la nation, je vous annonce en accord avec mon parti politique Piste pour l’émergence, notre ralliement à la candidature de Moïse Katumbi Chapwe comme candidat unique de l’opposition, à l’élection du 20 décembre 2023 », a martelé Seth Kikuni dans ce communiqué.

Signalons que cette annonce marque un tournant majeur dans la course à la présidence en République démocratique du Congo. Cela renforce les chances de Katumbi et peut potentiellement consolider l’opposition face au parti au pouvoir. Cette décision pourrait également conduire à une plus grande unité et coordination parmi les forces politiques opposées, créant ainsi une dynamique nouvelle dans le paysage politique congolais.

Rappelons que les délégués des cinq Candidats Présidents de l’opposition s’étaient réunis, la semaine dernière, en Afrique du Sud sous la médiation de l’ONG Koffi Annan pour « poser des bases sur les critères de désignation du candidat unique de l’opposition à l’élection présidentielle de décembre prochain ». Jusque là, seuls Augustin Matata Ponyo et Seth Kikuni se sont prononcés en faveur de Moïse Katumbi. Martin Fayulu, Delly Sesanga et Denis Mukwege sont encore silencieux à ce sujet.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Bouton retour en haut de la page