actualitééconomie

Gécamines: 324 millions USD, chiffre d’affaires réalisé au cours de l’exercice comptable 2020

La Générale des carrières et des mines (Gécamines) a publié ce mercredi 25 Août, ses états financiers pour l’exercice comptable 2020, avec un chiffre d’affaires établi à 324,4 (trois cent vingt-quatre millions, quatre cent mille) USD contre 246,3 (deux cent quarante-six millions, trois cent mille) USD en 2019, indique un document de cette entreprise étatique contenant le rapport comptable.

Selon le rapport, ce chiffre d’affaires est constitué principalement de 42,6 % des revenus de ventes des produits miniers ; de 51,8 % des revenus de royalties et pas de porte ainsi que de 5,6% des travaux et services vendus, à savoir des frais de consultance, de minerval, des recettes médicales et autres.

La même source indique que le résultat de l’exercice 2020 est une perte de l’ordre de 160,9 (cent soixante millions, neuf cent mille) USD contre 140,3 (cent quarante millions, trois cent mille) USD en 2019. Ce résultat net de l’exercice était influencé par différentes dotations aux amortissements, aux provisions et aux dépréciations, aux charges du personnel, aux services extérieurs ; aux impôts et taxes ainsi qu’aux frais financiers.

Le Centre Carter, une structure évoluant dans le secteur minier, poursuit le rapport, a salué le geste posé la Gécamines en rendant public ses états financiers.

Le rapport indique que le changement de management intervenu à la tête de la société, en exécution de l’ordonnance présidentielle du 29 mai 2019, avec la prise de fonctions des nouveaux membres du Conseil d’administration de la GECAMINES en juin 2020 à Kinshasa, suivie de la tenue de l’Assemblée générale ordinaire de la société présidée par le ministre en charge du Portefeuille, a apporté un nouveau souffle à la Gécamines.

Pour rappel, l’apparition en 2020 de la pandémie de Covid-19 a impacté l’activité économique mondiale et nationale. La GECAMINES, en application des mesures de lutte contre la propagation de l’épidémie, s’est conformée à la règle en instaurant un service minimum dans la plupart de ses secteurs d’activités, pendant une durée de quatre mois, soit du 26 mars au 26 juillet 2020, chose qui a également impacté le rendement de l’entreprise.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 + 16 =


Bouton retour en haut de la page