actualitépolitique

Le ministre Augustin Kibassa met les bouchées doubles en matière de transformation digitale en RDC

Le ministre des PT-NTIC Augustin Kibassa Maliba et son équipe ont visité les institutions de la société Fibre Misr (une filiale de Benya Holding Company ) le 16 janvier dernier au Caire en Égypte. Et ce, dans le cadre de la définition des premières étapes après la signature récente du Protocol d’accord entre le ministre des PT-NTIC et le CEO de Benya Holding Company.

Au cours de cette présentation, Ahmed Mekky a de prime abord présenter son équipe ainsi que les différentes filiales du groupe Benya Holding. Peu avant de présenter le modèle technique Opérationnel d’exécution et d’investissement mis à la disposition des pays d’Afrique pour des projets de déploiement d’infrastructures numériques.

C’était une occasion de faire aussi la présentation de quelques statistiques sur les taux de pénétration des différents axes entre autres l’ utilisation mobile, utilisation Internet ainsi que le taux de croissance de chacun des axes.

De sa part, le ministre Kibassa Maliba a exposé sur sa vision des infrastructures numériques. Le ministre congolais des PT-NTIC a démontré l’impact que sa vision apportera à la République ainsi qu’à l’Afrique grâce à la position géostratégique qu’occupe la RDC.

Ensuite, il a introduit son conseiller Technique en charge des Infrastructures Numériques Monsieur Paterne Kadiat pour présenter le projet du plan directeur des infrastructures Numériques Nationales qui devra être mis en place bientôt. Ce projet consiste à un déploiement de près de 48 000 Km de fibre pour un maillage total du territoire congolais en passant par des centres des données à installer dans des points stratégiques de la République ainsi que par les infrastructures du Renatelsat pour les derniers Kilomètres.

Après la présentation, le CEO (Chairman) de Benya Holding Company a pris connaissance de la grandeur et de l’ambition du projet ainsi que l’impact que cela apportera à la RDC et à l’Afrique centrale. Plusieurs questions et échanges se sont suivies en vue de définir la meilleure stratégie de déploiement.

Cette séance de travail a été très fructueuse car les deux patrons se sont dit satisfaits des échanges et de la direction que prennent les choses, apprend-t-on.

Neville OB

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
11 × 20 =


Bouton retour en haut de la page