actualité

Loi portant identification et enrôlement des électeurs: les juristes de la CENI se penchent en atelier sur les mesures d’application

Par Fédor Mongendo

Le rapporteur de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Patricia Nseya, a lancé ce mardi 23 août, à Kinshasa, les travaux sur l’actualisation des mesures d’application de la loi portant identification et enrôlement des électeurs. Cette dernière a été accompagnée d’un membre de la plénière, Adine Omokoko et du Secrétaire exécutif national (SEN), Thotho Mabiku.

Les Juristes de cette institution d’appui à la démocratie sont en atelier de trois jours et très déterminant pour la suite du processus de la Révision du fichier électoral (RFE).

Le rapporteur a, dans son adresse, rappelé que cette loi n’a pas été revisitée par le Parlement. « Il appartient à la CENI d’actualiser les mesures d’application de cette dernière pour palier certaines insuffisances constatées lors du processus électoral passé et prendre en compte les exigences opérationnelles contenues dans le décret n°22/09 du 02 mars 2022 portant organisation de la mutualisation des activités opérationnelles. Ceci, dans le cadre de l’identification et de l’enrôlement des électeurs, de l’identification de la population et du recensement général de la population et de l’habitat », a-t-elle indiqué.

Le porte-parole de la CENI a exhorté les participants à cet atelier à réfléchir sur une nouvelle écriture des mesures d’application adaptées aux besoins opérationnels entre autres, la prise en compte des procédures d’identification et de l’enrôlement des Congolais résidant à l’étranger et celles des déplacés internes et des détenus.

Bien avant son l’allocution, le Secrétaire exécutif national de la CENI a invité les participants à s’adonner activement, pour un résultat escompté.

 

 

 

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =


Bouton retour en haut de la page