actualitépolitique

Michel Okongo: « Nous avons complètement perdu notre souveraineté pourtant chèrement acquise »

Par Hermès KAZADI / Stagiaire

Le président national du parti « Unité des valeurs » Michel Okongo Lomena, a dans un communiqué de presse de ce dimanche 17 janvier 2021, jour de la commémoration de la mémoire de Patrice-Emery LUMUMBA; il a tenu premièrement à passer en revue les circonstances de la mort de ce héros national, à exposer en quelques lignes la situation générale du pays 60 après l’assassinat de celui qui fut le tout premier ministre de la RDC, Patrice-Emery Lumumba.

En ce jour commémoratif de l’assassinat de LUMUMBA, la mémoire collective devra
retenir que c’est sous la Présidence du président américain EISENHOWER, et avec la
complicité du Premier ministre belge, Gaston EYSKENS que Patrice Emery LUMUMBA
fut assassiné, en compagnie de ses deux collaborateurs, Joseph OKITO et Maurice
MPOLO, après qu’un travail de main-noire effectué par Allen DULLENS, Directeur de
la CIA ; CLARE TIMBERLAKE, Ambassadeur des USA en République démocratique du
Congo ; DELVIN LARRY LAWRENCE, Chef d’antenne de la CIA en RDC, et Joe de
Paris, Agent de la CIA dépêché depuis Langley, ainsi que certains officiels congolais
qui accomplirent sans le savoir la prophétie de LUMUMBA qui disait, de son vivant
que ‘‘ si je meurs demain, ce sera parce qu’un blanc aura armé un noir’’.

Soixante ans après l’accession de notre pays à indépendance, notre lutte pour le
développement, la croissance et l’émergence a perdu toute sa noblesse, car en
complicité avec l’ennemi, le congolais a constamment retourné son arme contre son
frère congolais, inondant le sol de notre pays par le sang des innocents. Puis, il s’est
associé à l’ennemi étranger pour massacrer par dizaines des millions plusieurs de nos
compatriotes, et piller sans cesse les richesses nationales.

Le sort de la RDC est tantôt décidé à Washington, tantôt à Paris, où encore au Rwanda et en Angola,
mais aussi à Bruxelles, Londres, et dans les capitales des pays de l’Afrique australe,
ainsi que dans de nombreuses capitales de pays asiatiques et européens.

A ce jour, chacun de neuf pays voisins de la RDC s’est accaparé d’une portion de nos
territoires sans que cela ne suscite aucune réaction percutante de la part des
dirigeants congolais ni de la Communauté internationale. Le Rwanda, principal pays
colonisateur de la RDC a annexé des pans entiers de notre territoire ; imposé un
Ambassadeur tueur dans notre pays, Vincent KAREGA ; exigé puis obtenu l’ouverture
d’une ligne aérienne entre Kigali et Kinshasa dont seule la compagnie aérienne
rwandaise a conservé le monopole de transport ; installé une base en toute
illégitimité sans qu’aucune autorité congolaise lève son petit doigt pour condamner.

En effet, la lutte pour la paix, la grandeur, la prospérité, la justice sociale, et la
préservation de la souveraineté de notre pays, sont les différents segments contenus
dans le ‘‘ RÊVE CONGOLAIS ’’ que les différents régimes qui se sont succédé dans notre
pays ont par méchanceté criminelle, brisé l’un après l’autre tout au long de 60
années de notre indépendance.

Sur le plan politique, ayant constaté sa volonté de vouloir rebâtir le Congo et de se
mettre au service de la nation, nous encourageons le Chef de l’Etat à prendre des
options politiques courageuses et de s’assurer de l’appui de la nouvelle génération
politique dont émarge Unité des Valeurs, car il est absurde de concéder un ‘‘ménage
à plusieurs’’ après avoir rejeté un régime de mariage polygamique compliqué avec le
FCC.

Le Président de la République devra s’assurer que de par son article 69, la
Constitution de notre pays du 18 février 2006, fait du Chef de l’Etat, le Garant de la
nation ; donc l’Unique Chef à bord…
Que Dieu veille sur la République démocratique du Congo.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page