actualitépolitique

RDC: Polémique au tour de la nomination des secrétaires généraux dans l’administration publique

La nomination des secrétaires généraux dans l’administration publique de la RDC fait polémique. La ministre de la fonction publique Yollande Ebongo se justifie après avoir reçu une correspondance de la présidence de la République pour lui demander de rapporter ses arrêtés.

C’est le directeur de cabinet adjoint du Chef de l’Etat qui l’a demandé à la cheffe de la fonction de publique car ces nominations ont violés la constitution. « Cette mise en place, étant intervenue en violation des dispositions et instructions (…) et pour préserver la paix sociale au sein de l’administration publique en cette période d’état d’urgence sanitaire, je vous invite, sur instruction du président de la République, chef de l’État, à rapporter ledit arrêté », a écrit le professeur Eberande Kolongele, dans une correspondance à la ministre de la fonction publique.

Alors que Yollande Ebongo déclare avoir avoir « agi en toute légalité et régularité ». Elle adresse une correspondance au premier ministre notifiant la présidence de la république. « Il sied de rappeler que le ministre de la fonction publique n’a jamais pris un acte nommant les secrétaires généraux », a-t-elle écrit..

Elle s’est référée aux dispositions des articles 93 de la constitution, 3 des ordonnances nommant les secrétaires généraux ainsi que l’article 1er de la récente ordonnance qui fixe les attributions de chaque ministère.

L’intersyndical a appelé tous les anciens secrétaires à l’apaisement jusqu’à trouver une solution car la remise et reprise n’est pas encore effectuée mais prévoit aussi une rencontre avec la ministre de la fonction publique.

 

Dieumerci Matondo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 × 19 =


Bouton retour en haut de la page