You are here
Home > Posts tagged "UNIKIN"

Pas d’activités académiques ce lundi à l’Unikin: Vers une année blanche ?

Les cours ne reprendront pas à l'Université de Kinshasa ce lundi 24 Février comme prévu par l'ESU, cela suite à la décision de l'Association des Professeurs de l'Université de Kinshasa(APUKIN) de reprendre la grève jusqu’à la satisfaction de ses revendications. C'est au cours d’une assemblée générale tenue samedi 22 février dernier à l’Université de Kinshasa que l'APUKIN a constaté qu’aucune avancée n’a été réalisée concernant les négociations avec le gouvernement de la République par rapport à ses exigences. Les congolais se demandent si réellement les étudiants de la première université du Congo vont vivre cette année académique 2019-2020 sur les bancs de leur Alma mater, nombreux sont ceux qui approuvent la thèse d'une probable année blanche à l'allure où vont les

Kinshasa : Les professeurs de l’Unikin décrètent une grève à quelques jours de la reprise des cours

L'association de professeurs de l'Université de Kinshasa (APUKIN) décide de poursuivre avec la grève ce samedi 22 Février 2020 au cours d'une assemblée générale extraordinaire suite au silence du gouvernement à leurs revendications. Le secrétaire exécutif de l'APUKIN, Michel Makaba affirme que le premier ministre Ilunga Ilunkamba ne prend pas en compte les revendications des professeurs de l'UNIKIN. " aucune avancée n'a été réalisée concernant les négociations avec le gouvernement de la République, tel que mentionné dans le précédent communiqué de presse de l'APUKIN du 14 Février 2020. En effet, son excellence monsieur le premier ministre se montre toujours indisponible à recevoir le comité exécutif de l'APUKIN" a fait savoir Michel Makaba, secrétaire exécutif de l'APUKIN. Rappelons que cette décision vient de perturber

Kinshasa: Le président Félix Tshisekedi remet une enveloppe de 1500$ à chaque policier blessé lors des manifestations à l’unikin

Le Président de la République, Félix Tshisekedi a compatit avec les policiers blessés à l'Unikin. C’était au cours d’une visite samedi 11 Janvier à l’hôpital Central de référence de la Police Nationale Congolaise(PNC).  Il a remis une enveloppe de 1500$ à chaque policier blessé lors des marches des étudiants de l’Université de Kinshasa. Lire aussi: https://congopresse.net/rdc-felix-tshisekedi-a-visite-les-28-policiers-blesses-lors-des-marches-des-etudiants-de-luniversite-de-kinshasa/ Les policiers, satisfaits de cet acte d’hospitalité ont témoigné leur gratitude au père de la Nation en scandant des chansons. Le Chef de l’État a également réconforté la veuve et les enfants des victimes. Il s'agit notamment de l'adjudant Mawu Lusala de la PNC décédé au cours des affrontements avec les étudiants sur le campus de l'Université de Kinshasa. Yvette Ditshima

Daniel Mbau : «l’Unikin est victime d’une alliance de contrebande »

Dans un message parvenu à la rédaction de Congopresse.net, le Député national Daniel Mbau réagi à la décision du gouvernement relative à la cessation d'activités à l'université de Kinshasa,et l'évacuation des étudiants des homes de cet établissement public suite aux tensions observées le lundi dernier. Pour ce cadre du Mouvement de Libération du Congo (MLC) , l'université de Kinshasa est victime d'une alliance de contrebande résultante d'un projet politique qui a inscrit la banalisation de l'éducation, la balkanisation,la polarisation et la chasse à l'homme dans les Homes ainsi que la conflictualité institutionnelle matrice de sa substance. "La suspension des activités à l'unikin par le ministre de l'ESU Thomas Luhaka ainsi que l'évacuation ab abrupto des étudiants des Homes est un indicateur clinique qui

Face aux revendications des étudiants à l’Unikin, Martin Fayulu appelle à une solution urgente

Dans un message publié sur son compte Twitter ce mercredi 8 janvier 2020, Martin Fayulu appelle à une solution urgente aux revendications des étudiants de l'université de Kinshasa. "Le sens de responsabilité commande que l'on trouve en urgence la solution aux revendications des étudiants de l'université de Kinshasa, plutôt que de procéder à leur évacuation du campus...", a écrit l’ex candidat de LAMUKA aux dernières élections présidentielles en RDC. Le gouvernement congolais a ordonné le mardi dernier aux étudiants de l'université de Kinshasa d'évacuer les homes dans 48heures. Et ce, après les troubles liés à leur manifestation qui a causé la perte de deux éléments de la police et plusieurs blessés sur le site universitaire. Les étudiants de l'Unikin s'opposent à la

Kinshasa : Thierry Monsenepwo désapprouve la décision de suspendre les activités universitaires à l’Unikin

Le président de la ligue des jeunes de la Convention des Congolais Unis (CCU) Jean-Thierry Monsenepwo désapprouve la cessation d'activités sur le site de université de Kinshasa ( Unikin). Dans un message parvenu ce mercredi matin à la rédaction de Congopresse.net, cet acteur politique appelle les autorités compétentes à trouver une solution adéquate aux tensions qui sévissent sur le campus de la capitale congolaise. "L' État doit être capable de trouver et sanctionner les auteurs des troubles. Et non punir ces milliers d'étudiants,pour qui des fois, les familles ne sont pas ici, et n'ont que les homes comme résidence", a souligné Thierry Monsenepwo. Pour lui, s'il y a eu des infiltrations au sein du campus, la faute incombe aux autorités universitaires qui doivent

Troubles à l’Unikin : Plusieurs blessés dont 4 policiers et quelques étudiants

C’est le bilan provisoire de la manifestation des étudiants à l'Université de Kinshasa ce lundi 6 Janvier. 4 policiers et les étudiants ont été bléssés ainsi que le siège de l'APUKIN qui est saccagé. Le commissaire divisionnaire et commandant de la police ville de Kinshasa affirme que la manifestation des étudiants à l’Unikin a causé quelques dégâts matériels. La Banque commerciale pour le développement du Congo, BCDC a été ravagée dont une somme importante d'argent est volatilisée et le siège de l'association des professeurs de cette institution universitaire (APUKIN) détruit. Le général Sylvano Kasongo souligne que "seuls les lacrymogènes sont d'usage pour garantir l'ordre public autour du campus de l'UNIKIN" "et la police n'est pas contre les étudiants". Mike Pakoto, CP

Manifestations des étudiants à l’Unikin: L’APUKIN suspend les activités jusqu’à nouvel ordre

Quelques heures après la manifestation des étudiants de l’Université de Kinshasa contre la hausse des frais académiques, l’APUKIN a suspendu les activités au sein de cette institution de l’Etat jusqu’à nouvel ordre. C’est ce que rapporte un communiqué signé cet après-midi. Cette décision tombe après avoir constaté les dégâts commis par les étudiants notamment le fait d’avoir incendié un véhicule, pillages des biens dans des bureaux administratifs et tant d’autres. A cet effet, l’association des professeurs de l’Unikin appelle à des sanctions contre toute personne ayant commis ces actes de vandalisme dans ce milieu. Ci dessous le communiqué de l’APUKIN: Rappelons aussi que la manifestation des étudiants de l’Unikin a commencé ce lundi 6 janvier dans la matinée.   Nadège Fatulu   

Kinshasa: Reprise de la manifestation à l’Unikin après un moment d’accalmie

La tension des étudiants est revenue avec force cet après-midi à l’Université de Kinshasa pour continuer leur manifestation contre la hausse des frais académiques.  Cette manifestation de protestation a commencé depuis le matin de ce lundi 6 Janvier à partir de la place Triangle. En effet, en ce moment les étudiants ont brûlé la salle de promotion et prennent d’assaut quelques bâtiments administratifs de l’Unikin. L’envoyé de Congopresse.net affirme que certains biens sont détruits et pillés notamment les ordinateurs, des matériels de sonorisation et tant d’autres qu’on citera d’ici peu. Cette manifestation a été calmée le matin par la police qui a fait usage aux gaz lacrymogènes pour disperser ces étudiants. La présidente des étudiants de la RDC a précise Télé 50 que

Unikin : La marche de protestation des étudiants contre la hausse des frais académiques maîtrisée

Depuis le matin de ce lundi 6 janvier, les étudiants de l’Université de Kinshasa ont manifesté contre la hausse des frais académiques à Kinshasa. Plusieurs étudiants très en colères ont commencé la marche à partir de Triangle pour manifester contre la hausse des frais académiques pour l'année 2019-2020 à l'Université de Kinshasa. La police a fait usage aux gaz lacrymogènes tirés pour disperser ces étudiants. Ces frais sont fixés à 490.500FC pour les classes de recrutement et à 485.500FC pour les classes montantes, à l'Université de Kinshasa (UNIKIN). Au niveau du Rond-point Ngaba, l’on compte actuellement selon notre envoyé sur le lieu, quelques policiers pour surveiller les mouvements des étudiants. Il sied de rappeler que ces frais ont été fixés lors d’une réunion

Top