actualitépolitique

62 ans de l’indépendance de la RDC : selon Sylvain Agenorwoth, « le pays n’appartient pas aux congolais »

Par Reagan Lebisabo depuis Bunia

Sylvain Angenorwoth, président fédéral du parti politique Nouvel Élan en Ituri a, au cours d’un point de presse animé le jeudi 30 juin dernier à Mahagi, affirmé que depuis l’accession de la RDC à l’indépendance rien n’avance et parle du fait que les citoyens congolais ne profitent pas à leur pays.

Selon cet acteur politique de la province de l’ituri, depuis l’avement de l’indépendance, le congolais est resté en train de pleurer dans la plus forte raison ceux qui ont dirigé le pays après l’indépendance n’ont pas pris en compte le combat qu’avait mené le premier, premier ministre Patrice Emery Lumumba. Devant cet tableau sombre du pays, le porte-parole de Nouvel Élan dans la partie Est de la RDC indique que pour son parti politique la meilleure voie de sortie est de retravailler la conscience congolaise.

« Il faut dire que 62 ans après, le congolais est en train de pleurer. Je l’ai dit puisque la partie Est de la RDC qui est toujours en guerre, c’est-à-dire 62 ans après notre souveraineté internationale, nous n’avons pas été capable de donner au congolais ce que Patrice Lumumba cherchait. Je dois vous dire que pour nous Nouvel Élan, il faut retravailler la conscience congolaise. Chacun là où il est doit travailler pour que le Congo réflète d’abord sa responsabilité nationale, puis africaine afin internationale. Je peux dire encore que 62 ans après, on a trahi le Congo. Si nous, Nouvel Élan, sommes devant vous, avons pris en compte le combat qu’avait mené le père de l’indépendance congolaise dans sa jeunesse jusqu’à ce que la jeunesse que nous avons maintenant n’a pas intériorisé le combat de Lumumba pourquoi parce qu’on continue à pleurer, on continue à quitter le pays pour aller ailleurs pour chercher la vie qu’on considère la meilleure dans d’autres pays mais pas au congo », a-t-il déclaré,dans les propos recueillis par nos confrères de la Voix de l’Ituri.

Et de poursuivre: « Quand Lumumba réclamait l’indépendance, c’était pour que nous puissions bénéficier de ce pays, d’abord la terre et tous nos minérais, c’est là où nous n’avons pas compris le sens de combat de Patrice. Vous savez que jusqu’aujourd’hui le Congo ne nous appartient pas? Nous ne faisons que jouir de la souveraineté. L’acquis de combat de Lumumba est que nous puissions jouir de Congo notre patrimoine mais aujourd’hui nous continuons à subir des influences extérieures et nous Nouvel Élan, nous allons commencer par là, d’abord la propriété interne. Il faut que le congolais puisse jouir de son pays, il faut que le Congo appartienne aux congolais, on vit au Congo comme des étrangers je vous assure. Le premier combat de l’acquis de la propriété du Congo, c’est récupéré notre pouvoir interne ».

C’était également une occasion pour M. Agenorwoth d’appeler les jeunes Ituriens à déposer les armes et de passer à la reconstruction de la province de l’ituri.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 × 1 =


Bouton retour en haut de la page