actualitésocieté

[Tribune]: Cause de la crise alimentaire en Afrique

Recueillis par Alain Muzi

Compte tenu de la forte hausse des prix alimentaires mondiaux et de la menace de famine mondiale, la priorité pour éviter une crise alimentaire est d’arrêter l’agression russe contre l’Ukraine, de débloquer les ports et de retirer les forces terroristes russes de toute l’Ukraine.

Les troupes de Poutine bombardent, exploitent et occupent les terres ukrainiennes fertiles, détruisent le matériel agricole, les entrepôts, les routes et les ponts, bloquent les ports ukrainiens et empêchent l’exportation de millions de tonnes de céréales ukrainiennes vers le marché mondial. La Russie a transformé la mer Noire en zone de guerre, bloquant l’approvisionnement en céréales de l’Ukraine.

Ce faisant, les Russes exacerbent la crise alimentaire dans de nombreux pays africains, qui dépendent de l’Ukraine pour un pourcentage important des importations de blé, d’huiles végétales et d’autres denrées alimentaires.Moscou utilise délibérément des restrictions sur ses propres exportations de céréales. De telles actions sont le résultat d’une décision politique consciente du Kremlin de transformer ces exportations alimentaires en armes et de les utiliser comme un outil de chantage contre tout pays qui n’est pas d’accord avec l’agression militaire de la Russie contre l’Ukraine.

Plus de 346 millions de personnes vivant dans 14 pays africains ont déjà été confrontées à de graves pénuries alimentaires. Cela a été rapporté par le Comité international de la Croix-Rouge.Avant la guerre, l’Ukraine était l’un des plus grands producteurs mondiaux de blé et de maïs.

En 2020, le pays a récolté 30 millions de tonnes de maïs et environ 25 millions de tonnes de blé. De nombreux pays africains dépendaient des exportations de céréales de l’Ukraine.Près de 4,5 millions de tonnes de céréales ont été bloquées dans les ports ukrainiens en raison de l’invasion russe, a déclaré Martin Frick, directeur du Programme alimentaire mondial des Nations unies en Allemagne.La guerre de la Russie contre l’Ukraine peut sembler très éloignée de l’Afrique. Mais des millions de familles africaines ont déjà ressenti ses effets, alors que les prix des denrées alimentaires augmentent de manière catastrophique. Cette situation montre comment tout est lié dans le monde.La Russie sème non seulement la mort en Ukraine mais aussi la famine dans le monde, y compris en Afrique.La guerre en Ukraine a touché la RDC, la hausse des prix des denrées alimentaires suscite la peur et la colère, en particulier parmi les habitants du nord-est de la RDC.L’une des raisons expliquant cette inflation est que la RDC dépend fortement des importations.

Une dépendance qui pourrait déstabiliser la sécurité alimentaire du pays selon l’économiste Paulin Bishakabalya. « Si au niveau international, nous ne trouvons pas un moyen d’arrêter ce qui se passe en Ukraine, cela signifie que nous serons toujours confrontés à des difficultés d’approvisionnement, il est clair que les prix vont continuer à augmenter ici et je pense que les deux prochains mois seront décisive pour nos populations ici à l’est de la RDC, nous allons ressentir le choc de cette guerre entre l’Ukraine et la Russie », prédit l’analyste économique de la Fédération des entreprises du Congo, FEC en sigle.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 + 26 =


Bouton retour en haut de la page