actualitééconomie

AGOA : le chanteur américain AKON investit dans les mines congolaises

Depuis son adoption en 2000, la loi sur la croissance et les opportunités économiques en Afrique (AGOA) est au centre de la politique économique et de l’engagement commercial des USA envers l’AAfrique.

La République démocratique du Congo, premier producteur du cobalt dans le monde avec une production annuelle de plus de cent mille tonnes ne manque pas de susciter des appétits.

C’est dans ce cadre qu’un accord venait d’être signé pour financer une mine de cuivre et de cobalt au Katanga, entre le ministère des Mines de la République démocratique du Congo et la société White Waterfall LLC du chanteur américain Aliaune Thiam, dit « AKON ».

White Waterfall LLC. est une société américaine , dont le chanteur d’origine sénégalaise est le président manager.

Selon l’Agence de presse Reuters, qui a livré cette information, White Waterfall aurait déjà versé une prime de signature de 2 millions de dollars américains en vue de mener des prospections dans la réserve de Kimono.

Le Cobalt est incontournable dans la fabrication des batteries électriques, de smartphones, de tablettes et des voitures électriques.

Cette star de R&B est connue comme un investisseur important en Afrique, avec des initiatives économiques et philanthropiques telles que la ville futuriste de six milliards de dollars au Sénégal et une crypto-monnaie appelée « Akoin ».

Rappelons que c’est le président américain sortant Donald Trump qui a rétabli la RDC dans le programme AGOA, après 10 ans d’exclusion.

Pitshou Kabeya / Stagiaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 − 8 =


Bouton retour en haut de la page