actualitésocieté

Communiqué : La communauté Hutu Congolaise rejette toute accusation sur son implication et réitère son appartenance à la RDC

Par Lelo GP

Réagissant à ce qu’elle qualifie de “message de haine contre sa tribu”, la communauté Hutu congolaise a, dans un communiqué rendu public vendredi 11 juin dans la soirée, rejetté toute accusation sur son implication dans les massacres des populations dans la province de l’Ituri le 21 mai 2021, et dénonce toute tentative de lui coller une nationalité Rwandaise.

«Nous, communauté hutu congolaise vivant en Ituri , sommes indignés des déclarations qui fusent de partout, nous attribuant tous les maux qui se passent en Ituri et voudrions que les déclarants, nous prouvent cette nouvelle nationalité qu’ils nous attribuent et montrer à l’opinion comment nous avons quitté le Rwanda pour nous installer en ituri ; Nous disons tout haut que nous sommes victimes de ces genres des propos tenus à notre endroit et sommes originaires des territoires de Rutchuru, Masisi,Nyiragongo,et Masisi», indique le communiqué signé par Emmanuel Gashamba, président de la communauté Hutu Congolaise.

Par ailleurs, la communauté Hutu regrette de faire l’objet d’un acharnement où elle est indexée dans les tueries des populations en ituri et rappelle pour ce faire que “nul n’ignore qu’en septembre 2020 ,la communauté hutu congolaise vivant en Ituri a été victime des tueries d’une cinquantaine des personnes et beaucoup d’autres emportées dans des milieux inconnus jusqu’à présent aucune suite de leur part”, note le communiqué.

La communauté Hutu congolaise, dit avoir enregistré un décès majeur lors des récents massacres du 21 Mai 2021, celui d’ un certain Tchabi qui à été enterré sur ordre des FARDC et la disparition de 10 autres personnes portées disparues.

Pour cela, le communiqué indique également que pendant ces massacres du 21 mai 2021, ne pouvant pas fuir vers l’Ouganda ou vers Bunia car les tronçons étant bloqués pour les banyabwisha, les membres de la communauté Hutu qui ont tenté de fuir vers l’Ouganda en passant par boga ont été brûlés vifs tués arrêtes par les FARDC sans tambour battant.

La communauté Hutu congolaise vivant en Ituri dit prendre Dieu à témoin pour toutes les exactions dont elle est victime et demande aux FARDC de procéder à une enquête afin de dénicher la vérité et que les coupables soient punis selon la justice congolaise.

Pour rappel, plusieurs voix avaient pointé du doigt la communauté Hutu congolaise d’être de mèche avec les groupes qui ont tué sauvegement les populations de l’Ituri pendant les massacres du 21 mai dernier où près de trente personnes avaient perdu la vie et plusieurs déplacés enregistrés.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
13 × 13 =


Bouton retour en haut de la page