You are here
Home > actualité > Consultations nationales: « Joseph Kabila et Martin Fayulu ne sont pas indispensables pour résoudre une quelconque crise », déclare Me. Sonny Kabeya

Consultations nationales: « Joseph Kabila et Martin Fayulu ne sont pas indispensables pour résoudre une quelconque crise », déclare Me. Sonny Kabeya

Depuis la convocation des consultations nationales par le Président Félix Tshisekedi, certains analystes politique saluent l’initiative qui tendent à créer une union sacrée de la nation mais d’autres estiment par contre qu’une tripartite entre Felix Tshisekedi, Joseph Kabila et Martin Fayulu est plus que nécessaire car la crise serait résolue si c’est trois personnalités parlent même langage.

Pour Maître Sonny Kabeya, membre du bureau politique du Rassemblement des démocrates Tshisekedistes, RDT, en sigle, une rencontre entre Félix Tshisekedi, Joseph Kabila et Martin Fayulu n’est pas obligatoire pour résoudre la crise.

<< Le président de la République a annoncé l’ouverture des consultations de sorte que toute personne intéressée par l’avancement du Congo réponde et qu’elle vienne exposer ce qu’elle pense; qui devait être faite ou qui doit être fait pour que le pays redémarre dans une nouvelle dynamique. Je pense que si Martin Fayulu et Joseph Kabila étaient intéressés par les consultations ils allaient venir ou ils allaient déléguer leurs représentants. Ça n’a pas été le cas. C’est-à-dire ils sont dans une posture de se dire qu’ils sont indispensables pour le Congo. Ce qui est faux. Parceque Joseph Kabila a été au pouvoir pendant 18 ans jusqu’à ce que le peuple lui retire sa confiance et s’opposer à sa représentation à l’élection présidentielle jusqu’à refuser de voir à la tête du pays quelqu’un de son obédience politique. Joseph Kabila a saigné le pays pendant son règne basé sur la corruption, sur l’impunité totale. Je ne vois pas comment une telle personne peut être indispensable ou sa présence obligatoire pour résoudre une quelconque crise. Il faut vraiment enlever ça de la tête des congolais. Joseph Kabila n’est pas indispensable, n’est pas la République. L’avenir du pays n’est plus entre ses mains. Le flambeau a été déjà passé et ce qu’il doit faire c’est de cesser de résister. Le président Félix Tshisekedi vient d’une autre école. Lorsque l’intérêt du peuple est menacé, les mesures drastiques seront prises>>, a-t-il fait savoir.

Et d’ajouter ; <<Quand Fayulu, je pense c’est quelqu’un qui n’a pas encore réussi à faire la paix avec lui-même depuis l’élection présidentielle de 2018. Il pêche d’abord par une cohérence patente sur le plan de sa vision politique. Il est tout le temps en contradiction avec lui-même. Il demandait au président Tshisekedi de s’affranchir de Kabila et aujourd’hui le président Félix est au stade où il est en train de mettre une croix sur la coalition FCC-CACH. Nous on pensait que Fayulu serait le premier à venir répondre à l’appel du Chef de l’Etat, mais lui, il est là à parler autre chose. Le Congo veut se lancer pour un avenir meilleur. Le président de la République n’a pas de temps pour les égoïstes et ceux qui ne pensent qu’à leur survie politique. Je sais que le président de la République s’il le faut n’hésitera pas à zapper ces deux personnalités qui vont subir de toutes les façons les résolutions que le Président de la République va arrêter à l’issue de ces consultations>>.

Il sied de rappeler que depuis la convocation des consultations nationales par le président Félix Tshisekedi, plusieurs personnalités politiques de Lamuka, du FCC, société civile ainsi que des partis politiques membres de l’opposition ont manifesté leur volonté de soutenir la démarche du Chef de l’Etat tendant à créer une Union sacrée de la nation pour résoudre la crise sociopolitique qui rongent le pays.

Padou Kakudji

Laisser un commentaire

Résoudre : *
24 + 3 =


Top