You are here
Home > actualité > Coronavirus-RDC: Dieudonné Mushagalusha propose des pistes de solution au gouvernement face à cette crise

Coronavirus-RDC: Dieudonné Mushagalusha propose des pistes de solution au gouvernement face à cette crise

Suite à la situation actuelle qui frappe presque le monde entier de la pandémie à coronavirus, la rédaction de Congopresse.net s’est entretenu avec le coordinateur du Panel des experts de la société civile Dieudonné Mushagalusha sur l’avenir de la République démocratique du Congo après cette pandémie.

Selon le coordonnateur il faut signaler que pour la pandémie qui a frappé le monde entier, la RDC n’est pas exclue,nous apprécions les mesures prises par le chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi, père de la nation, cependant nous interpellons les dirigeants et le gouvernement à ne pas laisser le poids de cette pandémie sur les épaules de la population elle même et laisser les conséquences de ce coronavirus être supporter par les petites et moyennes Entreprises qui sont des cellules de productions financières.

D’où le gouvernement doit mettre en place un plan de relance économique spécialement du côté de fond d’industrie, il faut donner les crédits aux petites et moyennes Entreprises en échelonnant ces crédits pour qu’enfin ces dernières puissent sortir les intérêts supportable par tout le monde.

SUR L’AGRICULTURE NATIONALE (LOCAL)

“l’Etat doit réfléchir rapidement en supportant la culture de l’agriculture en provinces pour qu’au finish la ville de Kinshasa soit renflouée en produits de première nécessité et échapper à la crise” dit-il

Il ne s’est pas limité à ce point, le coordonnateur de Panel des experts de la société civile a pensé que le gouvernement doit déclarer l’exonération dans tous les produits vivrières pour permettre aux importateurs d’amener le produit nécessaire, vivrières et alimentaires à Kinshasa c’est ce qui va permettre à éviter la majoration de prix et facilitera la stabilité de prix de ces Marchandises.

LES INVESTISSEMENTS EXTÉRIEURS ET FRONTIÈRES DE LA RDC

S’agissant des investisseurs le coordonnateur estime que ce qui permet les investisseurs à venir en RDC c’est la manière dont la RDC fait face à cette maladie pour sortir de la crise qui est promettante,donc si nous nous mettons ensemble dans une approche de participatives nationale en prenant de mesures pour alléger l’arrivée de partenaires en RDC : l’assentiment politique , juridique aussi économique sont envisageables pour pousser les investisseurs et partenaires à venir au Congo malgré la crise.

Cependant, le coordonnateur a fait savoir que la RDC doit aussi envisager en dehors de poids de la relance économique il faut réfléchir aussi sur un poid d’investissement en terme d’appui sur l’agriculture locale pour éviter de denrées et produits alimentaires de première nécessité à Kinshasa, l’État doit réfléchir rapidement en supportant la culture de l’agriculture en provinces pour renflouer la ville de Kinshasa avec les produits de première nécessité.

Il ne s’est pas limité là, Mushagalusa pense que le gouvernement doit en outre déclarer sur l’exonération de tous les produits vivrières pour permettre aux importateurs d’amener les produits nécessaire,vivrières et alimentaires à Kinshasa c’est ce qui va permettre à éviter la majoration de prix et facilitera la stabilité de prix de marchandises.

En parlant de la fermeture de toutes les frontières de la RDC avec ses voisins,« le gouvernement doit toucher la réserve stratégique de la République pour faire face à cette crise et combler à tout manque à gagner car aucun pays ne manque la réserve stratégique,c’est le moment qu’il faut donner un message clair enfin de montrer le souci qu’à le gouvernement pour pour ces congolais» a t- il conclu

Célestin Zeula

Laisser un commentaire

Résoudre : *
14 × 26 =


Top