actualitésécurité

Ituri: la première journée ville morte très suivie à Bunia

Par la rédaction

La première journée ville morte a été très suivie à Bunia, chef-lieu lieu de la province de l’Ituri, où les activités économiques et commerciales ont tourné au ralenti la journée de ce mercredi.

À l’exception des écoles et universités qui ont fonctionné notamment, les institutions bancaires et financières, les stations services, les boutiques, les magasins, les marchés et autres commerces sont restés fermés toutes cette journée.

Une situation consécutive au mot d’ordre de la société civile forces vives de l’Ituri, qui, lors de la réunion du mercredi 10 janvier dernier dans la salle Bulenga de la FEC Bunia, au cours de laquelle, elle a appelé la population du chef-lieu de l’Ituri a observer trois journées sans activités à partir de ce mercredi 18 janvier.

L’initiative de la société civile de l’Ituri tient à dénoncer la passivité des autorités étatiques face aux massacres à grande échelle des populations civiles d’un côté par la CODECO, et de l’autre, les représailles de Zaïre en territoires de Djugu et Mahagi.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Bouton retour en haut de la page