actualitéMonde

JI des droits des femmes : pour Denis Mukwege, «le 08 mars est une journée de deuil et non de fête»

Par Felly Luyindadio

Le prix Nobel de la Paix Denis Mukwege dénonce, en cette journée commémorative de la femme, les agressions que subissent jusqu’à présent les femmes dans l’Est de la RDC.

 

« Les femmes sont encore considérées comme des citoyennes de seconde zone et ce sont elles qui paient le lourd tribut de la violence armée dans l’Est du pays ». Le 8 mars, indique-t-il, « est une journée de deuil et non de fête ».

 

Cependant pour changer de paradigme, l’homme qui répare les femmes appelle ces dernières à « se mobiliser pour participer en masse à tous les scrutins à venir. Cette mobilisation permettra d’avancer vers la parité dans les institutions de la République et de favoriser la pleine participation des femmes à toutes les questions de la vie publique ».

 

Par ailleurs, le Prix Nobel de la Paix 2018 invite toutes les femmes congolaises à s’habiller en noir et recommande aux autorités congolaises d’« associer pleinement et effectivement » toutes les femmes aux démarches visant à restaurer et à consolider la paix.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Bouton retour en haut de la page