actualitésocieté

Mai-ndombe News Forum : « l’absence d’une politique touristique parmi les freins du développement de Mai-ndombe » (Alain Mbonkoso)

Par Fédor Mongendo

Dans une conférence-débat initiée par le média en ligne Mai-ndombenews.net, les natifs de Mai-ndombe ont réfléchi mercredi 29 juin, à Kinshasa, sur l’état des lieux et perspectives de leur province.

Au cours de ce rendez-vous scientifique, les orateurs ont démontré comment la province du Mai-ndombe a été au cœur de l’indépendance de la République démocratique du Congo, avec la présence notamment de Mpolo Maurice, et cette dernière a donné à la RDC beaucoup de grandes figures politico-religieuses mais elle demeure sous-développée.

Intervenant lors de ladite conférence, Alain Mbonkoso a estimé que la province du Mai-ndombe peut se développer si l’accent particulier est mis sur le tourisme, étant donné qu’il est la deuxième industrie au monde.

« Le tourisme a un cadre institutionnel dans notre pays. Il est régi par une loi 18 /018 du 9 juillet 2018. Cette loi fixe les principes fondamentaux du tourisme. L’avantage qu’à cette loi est que l’ on réparti les compétences entre le pouvoir central et les provinces. Nous nous avons tiré notre réflexion sur cet angle, et que les autorités provinciales du Mai-ndombe mettent en place cette politique pour le développement d’infrastructures du tourisme. Il y a d’autres pays d’Afrique qui n’ont pas des minerais et se sont développés que par le tourisme » a-t-il exprimé.

Il renchéri en expliquant que dans le tourisme, on attend parler du voyage, du plaisir et de relation. Dans le monde actuel, quand on parle du tourisme, il est dans un aperçu de l’industrie.

« Le tourisme est la deuxième industrie au monde qui produit beaucoup de recettes. Lorsque nous parlons du tourisme, nous voyons trois composantes : il y a une composante qu’on appelle le transport, celle de l’hébergement et la restauration ainsi que le loisir. Aussi longtemps que toutes ces composantes ne sont pas réunies, nous serons toujours loin pour parler du développement dans notre province », a expliqué Alain Bokoso.

Et d’ajouter : « Les atouts pour le tourisme dans la province du Mai-ndombe il y a en a plein. Nous avons le lac, la forêt, cour d’eau, etc. Nous avons aussi la mosaïque des cultures dans les 8 territoires qui composent notre province. Ce sont les éléments qui rendent forts notre province dans le domaine du tourisme ».

Répondant aux questions relevées par les participants, Alain Mbonkoso a évoqué quelques contraintes dues au manque d’infrastructures du tourisme en RDC de manière générale et dans le Mai-ndombe en particulier notamment le manque de volonté politique et l’absence des initiatives privées.

« Comme le tourisme est une matière concurrente, la province du Mai-ndombe a l’obligation de commencer par faire l’inventaire de tous les sites touristiques qu’elle possède. Non seulement un inventaire sur les listes, mais aussi mettre ça dans le support numérisé. Sur base de cela, nous devons élaborer un plan provincial de développement du tourisme ».

Ayant trouvé des réponses exactes à leurs préoccupations, les participants ont encouragé les organisateurs pour ce genre d’initiative et les a recommandé de faire appel aussi aux décideurs pour que leurs inquiétudes soient prise en compte.

Cette conférence a été abordée sous le thème : « 62 ans après l’indépendance de la RDC, qu’est-ce qui a été fait, qu’est-ce qui n’a pas été fait et qu’est-ce qui doit être fait dans la province du Mai-ndombe ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 × 13 =


Bouton retour en haut de la page