You are here
Home > actualité > PT-NTIC: Le ministre Augustin Kibassa s’est imprégné de la situation actuelle du Renatelsat

PT-NTIC: Le ministre Augustin Kibassa s’est imprégné de la situation actuelle du Renatelsat

Le ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information de la Communication Augustin Kibassa Maliba a effectué mercredi 12 février dernier, une visite de travail dans les installations du Réseau National de Télécommunications par Satellite (RENATELSAT).

S’imprégner personnellement de la situation actuelle de ce diffuseur public congolais, c’est l’objectif de cette première visite du Patron des PT-NTIC depuis son avènement à ce portefeuille.

Augustin Kibassa a commencé sa ronde au bureau administratif de cette entreprise publique situé dans l’enceinte de la Radiotélévision Nationale congolaise (RTNC) pour chuter par la station terrienne de la N’Sele.

En présence de l’Administrateur Directeur Général du Renatelsat, de son adjoint et des agents et cadres de cet opérateur satellitaire, le ministre Augustin Kibassa Maliba a palpé du doigt les difficultés actuelles que rencontre le Réseau national des Télécommunications par satellite en République Démocratique du Congo.

Prenant la parole, l’Administrateur Directeur Général du Renatelsat a remercié le ministre des PT-NTIC pour avoir accepté d’effectuer cette visite de travail. Et ce, en dépit de ses multiples occupations.

Selon l’Ingénieur Richard Achinda Wahilungula, Augustin Kibassa Maliba est le premier membre du gouvernement nouvellement mis en place à descendre dans les installations de son entreprise.

Ayant pour vocation d’être le support de transmission de toutes les entreprises nationales, publiques ou privées, le Renatelsat se fixe une double mission.
Il s’agit d’installer, gérer et développer les réseaux de Télécommunications ainsi que toutes les applications des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) ; Assurer et élargir la couverture audiovisuelle nationale et amener le pays vers la migration numérique ou la Télévision numérique terrestre (TNT).

Après les explications qui lui ont été fournies, le ministre Augustin Kibassa Maliba s’est réellement rendu compte des difficultés auxquelles est confronté cette entreprise de l’état en difficulté.

Le Renatelsat continue à utiliser au sein de ses installations, les équipements analogiques, qui ne lui permettent pas de relever le défi du numérique comme partout ailleurs dans le monde.

La présence du numéro 1 des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication était une occasion pour l’ADG Richard Achinda Wahilungula de dresser le tableau actuel de ce diffuseur public des Télécommunications par satellite. « Nous profitons de votre présence pour vous présenter quelques difficultés et attentes majeures, afin que notre entreprise puisse s’épanouir et atteindre les missions lui assignées. Il s’agit notamment de relancer le dossier des statuts du Renatelsat en vue de son adoption au Conseil des Ministres et sa promulgation par le premier ministre ; finaliser le dossier du contrat du lancement du premier satellite congolais de Télécommunications « Congosat-1 », assainir et mutualiser les réseaux des entreprises publiques par le renforcement de l’action du Renatelsat vis-à-vis des ces entreprises publiques et certaines institutions gouvernementales », a fait savoir le patron du Renatelsat.

Le ministre des Pt-ntic a promis de tout mettre en œuvre pour que le Renatelsat joue pleinement son rôle dans ce secteur. Il s’est engagé à ne ménager aucun effort pour que le décret portant statut de cette entreprise publique soit présenté au Conseil des Ministres pour sa promulgation par le Premier ministre comme le souhaite tous les agents et cadres de cette entreprise.

Neville OB

Laisser un commentaire

Résoudre : *
22 − 17 =


Top