actualitésécurité

RDC-Belgique : « Il est essentiel que les groupes armés mettent fin à ces violences. Le Rwanda doit cesser tout soutien au M23 » (Sophie Wilmès)

Par Crispin Mutelembe

Dans une correspondance rédigée ce vendredi 9 février 2023, dont une copie est parvenue à la rédaction de Congopresse.net, la ministre des Affaires étrangères de la Belgique, Sophie Wilmès, a exprimé sa préoccupation quant à la situation sécuritaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

« La Belgique est très inquiète par la nouvelle recrudescence de violence au Nord-Kivu, en République Démocratique du Congo (RDC), qui vient s’ajouter à une situation déjà très difficile pour les populations civiles dans l’Est du pays, en raison des exactions commises par de nombreux groupes armés, il faut que cette violence cesse », a-t-elle déclaré.

Et d’ajouter :

« Cette violence inflige d’énormes souffrances à la population et entraîne le déplacement massif de nombreuses personnes. L’Est de la RDC compte plus de 5,5 millions de personnes déplacées, rien qu’au Nord-Kivu. De nombreuses violations des droits humains sont également perpétrées ».

Selon elle, la Belgique est un partenaire engagé pour la résolution des problèmes en République démocratique du Congo (RDC).

« La Belgique reste un partenaire engagé dans les efforts visant à résoudre ces problèmes et appelle toutes les parties concernées à travailler ensemble pour mettre fin à cette violence et protéger les civils innocents. Il a ajouté que la stabilité et la sécurité dans l’Est de la RDC sont essentielles pour assurer le bien-être et le développement durable de toute la région », a-t-il lâché.

En outre, la ministre a également exhorté le Rwanda à cesser de soutenir le M23.

« Il est essentiel que les groupes armés mettent fin à ces violences. Le Rwanda doit cesser tout soutien au M23. Les autorités congolaises ont annoncé des mesures importantes pour mettre un terme à la collaboration avec les groupes armés sur le terrain et mettre fin aux discours de haine et aux appels à la violence. Cependant, il est également nécessaire de trouver une solution par le biais d’une réforme du secteur de sécurité. La Belgique continuera d’accompagner la RDC dans ce travail », a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, la ministre souligne qu’il ne faut pas privilégier une approche militaire mais plutôt renforcer la diplomatie.

« La solution à tout conflit, quel qu’il soit, ne peut jamais être militaire. Il est essentiel de renforcer les efforts diplomatiques dans le cadre des processus régionaux et d’encourager tous les acteurs à s’engager de manière constructive dans les initiatives des États-Unis. Enfin, il est crucial de s’attaquer aux causes profondes du conflit afin que la population puisse s’épanouir et prospérer », a-t-il conclu.

Soulignons que l’Est de la République Démocratique du Congo fait face à une insécurité causée par le groupe armé M23, soutenu par le Rwanda.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Bouton retour en haut de la page