You are here
Home > actualité > RDC : Félix Tshisekedi ordonne la suppression des services dont la présence est injustifiée dans les frontières

RDC : Félix Tshisekedi ordonne la suppression des services dont la présence est injustifiée dans les frontières

Dans le cadre de la relance économique en République Démocratique du Congo, le président Félix Tshisekedi ordonne le nettoyage des postes frontaliers. C’était à l’occasion du 42eme conseil des ministres tenu par visioconférence vendredi 31 Juillet.

D’après lui, il faudra nettoyer les postes frontaliers pour éviter le coulage des recettes qui peuvent servir à autre chose notamment la relance de l’économie qui, actuellement un revu à un taux faible suite à la présence de la pandémie de covid19. Il faudra donc mettre de côté les services de l’Etat dont la présence est injustifiée dans les frontières. Ces services sont à la base des différents phénomènes que le peuple et autorités du pays n’admirent pas notamment les tracasseries, contrebande, trafic illicite des marchandises, etc. Ce qui ne permet pas le boom économique de la RDC.

Il a été suggéré de créer un comité de surveillance des frontières pour mettre fin à ce fléau. Une proposition faite au cours des échanges entre le président de la république et les différentes chefs des services dans les frontières.

« Après échanges sur le désordre causé par la multiplicité d’autres services, essentiellement militaires, il a été décidé de l’instauration de l’autorité de l’État dans le poste frontalier de Kasumbalesa et dans tous les autres postes frontaliers de la République. Il a été aussi décidé la mise sur pied d’un Comité de surveillance devant concourir à n’avoir que les 4 services autorisés à chaque poste frontalier du pays avec le concours de l’Inspection générale de l’armée ainsi que le concours de l’Inspection générale de la police, pour des missions ponctuelles en vue de débarrasser les frontières de tous les services excessifs et mettre ainsi fin aux tracasseries qui enveniment le climat des affaires », avait indiqué Azarias Ruberwa qui avait lu le compte rendu.

A l’instant, seuls les services de la Direction générale des migrations (DGM), la direction général des douanes et accises (DGDA), l’office congolais de contrôle (OCC) et le service d’hygiène sont habilités à gérer les postes frontaliers de la RDC.

Et le recouvrement sera fait par « les ministres ayant dans leurs attributions l’Intérieur, le Transport, le Commerce extérieur et les Finances et ce, sous la conduite du Premier Ministre, de lui faire en urgence un rapport circonstancié sur cette question ».

Les mesures de nettoyage des postes frontaliers de tous les services dont la présence sont reprises dans le décret 036/202 du 28 mars 2020 portant désignation des services et organismes publics habilité à exercer aux frontières de la RDC. Ces décisions seront sûrement appréciées par les commerçant qui, de temps en temps subissent des tracasseries mais également favoriser l’entrée des recettes dans le trésor public.

 

Dieumerci Matondo

Laisser un commentaire

Résoudre : *
5 + 25 =


Top