actualitésécurité

Résurgence du M23 en RDC : l’ONU dit détenir des preuves solides de la présence de l’armée Rwandaise

Par la Rédaction

Dans un rapport confidentiel vu ce jeudi 04 août par Agence France Presse, un groupe d’experts des Nations unies a déclaré disposer de « preuves solides » que les troupes rwandaises combattent aux côtés du groupe rebelle M23 dans l’est de la RDC et lui fournissent des armes et munitions.

Alors que le Rwanda aurait rejeté les accusations du gouvernement congolais selon lesquelles il soutiendrait le M23 et aurait envoyé des troupes dans le pays.

Le groupe Onusien « a obtenu des preuves solides de la présence et des opérations militaires menées par des membres des RDF (Forces de défense rwandaises) dans le territoire de Rutshuru entre novembre 2021 et juillet 2022 », indique le rapport.

Des membres des RDF ont mené des attaques conjointes avec des combattants du M23 contre l’armée congolaise et des groupes armés congolais, et ont fourni aux rebelles des armes, des munitions et des uniformes, a-t-il précisé.

L’insurrection du M23 découle des longues retombées du génocide de 1994 au Rwanda. Le groupe a été formé en 2012 et prétend défendre les intérêts des Tutsis congolais, l’ethnie partagée par le président Rwandais Paul Kagame, contre les milices hutues.

Depuis mai, le M23 a mené son offensive la plus soutenue depuis des années, tuant des dizaines et déplaçant des dizaines de milliers de personnes. En juillet, il contrôlait un territoire presque trois fois plus grand qu’en mars, a déclaré le groupe Onusien.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 − 1 =


Bouton retour en haut de la page