You are here
Home > actualité > Sud-Kivu: Troisième journée ville morte à Fizi

Sud-Kivu: Troisième journée ville morte à Fizi

C’est depuis le 10 Fevrier que le territoire de Fizi observe une série des journées ville morte sur appel des organisations de la société civile et la Fédération des entreprises du Congo.

Selon le président du bureau de la coordination de la société civile à Fizi, ce collectif des organisations de la société civile exigent la réhabilitation de la RN5 en état de délabrement avancé qui bloque la circulation des engins d’Uvira à Baraka, alors que ce tronçon routier a fait l’objet du projet pro-route de la banque mondiale dont l’entreprise AFRICANA avait gagné le marché, jusque-là aucun jalon n’a été posé dans le cadre du projet.

Muntu Kitandala Santos signale aussi l’indifférence du service de FONER établi à Mokobola qui perçoit régulièrement de l’argent sur des engins pratiquant cette route,sans toute fois réaliser un service minimum dans le cadre d’entretien routier. Ces organisations promettent de passer à la vitesse supérieure pour trouver gain de cause à ce quelles appellent droit de la population.

Face à cette situation, le député national élu de la circonscription électorale de FIzi, le député Nehemie Mwilanya dit avoir entamé une série des plaidoyers et contact auprès du ministère concerné pour essayer de répondre aux réclamations de la population.

Dès le début de ces actions citoyennes, deux réunions ont eu lieu entre le maire de la ville de Baraka, l’administrateur du territoire de Fizi et les organisations de la société civile afin de trouver un climat d’attente.

Mayani Ghautier (Uvira)

Laisser un commentaire

Résoudre : *
28 − 4 =


Top