actualitésocieté

Sud-Ubangi: La Radio Liberté Gemena suspendue par le ministre provincial de la Communication et Médias

Par Folguy Isanga

A travers un arrêté signé lundi 01 mars 2021 portant suspension à titre conservatoire, d’émission et de diffusion radiophonique de la Radio Liberté Station de Gemena, sur toute l’étendue de la province du Sud-Ubangi.

Pour le ministre provincial de média, les deux émissions de cette radio constituent « des manques de respect troublant l’ordre et la tranquillité publics mais aussi enfreignant et bafouant les droits et libertés garantis aux particuliers ainsi que le respect dû aux autorités publiques ».

Il s’agit notamment « des émissions À vous la parole » et Cri des opprimés, durant lesquelles les animateurs et leurs invités se livrent sans retenue aux diatribes et autres attaques ponctuées d’injures et des imputations dommageables contre les particuliers, les institutions et les autorités légalement établies frisant la démagogie et la désinformation à dessein de nuire ».

Cet arrêté ne rencontre pas l’attente des auditeurs de cette Radio, en réaction, seul le CESAC ou le ministre national de média qui a l’autorité de donner les autorisations de fonctionnement qui peut aussi retirer les autorisations de fonctionnements.
Pour rappel, 3 députés provinciaux du Sud-Ubangi dont un du Mouvement de Libération du Congo, Penze Pelendo Sido, élu dans la circonscription électorale de la ville de Gemena ont demandé à l’Inspection Générale de Finance à l’inspection du gouvernement Jean-Claude Mabenze de détournement des deniers publics destinés notamment à la lutte contre la covid-19 dans cette province et l’assistance aux sinistrés des inondations à Zongo y compris les fonds des exonérations accordées à ladite province par le gouvernement central.

La lettre de ces élus provinciaux adressée à l’IGF contre le gouverneur Jean-Claude Mabenze a été relayée par Radio Liberté Gemena qui a tout de même reçu les initiateurs de cette lettre dans une émission autre que celles qui sont suspendues et a également diffusé la lettre du gouverneur Mabenze adressée toujours à l’Inspection Générale des Finances pour clamer son innocence dans cette affaire de détournement des deniers publics.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
38 ⁄ 19 =


Bouton retour en haut de la page