You are here
Home > Posts tagged "NORD-KIVU"

Nord-Kivu :  » je suis Béni »et la LUCHA dans la rue pour réclamer la justice contre les massacres

Les mouvements citoyens "je suis Beni " et lutte pour le changement (LUCHA) ont organisé des manifestations pacifiques ce jeudi 15 octobre dans les rues pour commémorer les six ans des massacres des civils dans cette ville du Nord-kivu . Quelques dizaines de militants de la LUCHA ont débuté tôt leur marche à Ngadi . C'est dans ce quartier situé à l'Est de la ville qu'au moins 27 civils ont été tués à l'arme blanche et par balles le 15 octobre 2014 , dans une attaque attribuée aux ADF. Avant leur départ pour la ville Stewart Muhindo, un des leaders du mouvement a indiqué au Congopresse.net à travers notre correspondant sur place que l'objectif de cette marche était de réclamer la justice pour

Nord-Kivu : Manifestation populaire devant la mairie de Beni

La mairie de Beni dans la province du Nord-Kivu ,connait ce lundi matin un envahissement causé par les habitants du quartier Butsili, majoritairement des femmes et des enfants. Cette foule mobilisée , réclame la libération des jeunes de ce quartier , arrêtés la nuit de ce dimanche après lynchage d'un militaire qui tentait de voler dans une cabine téléphonique. Ce dernier a été maîtrisé par de jeunes qui l'ont tabassé à mort. Il faut signaler que dans cette manifestation , les femmes et les enfants encouragent ces jeunes pour cet acte qu'ils qualifient patriotique et réclament leur libération immédiate. Jean Lukanda

RDC/Nord-Kivu : Au moins 6 morts dans une nouvelle attaque des Rebelles ADF à Mamove

Au moins Six personnes ont été tuées, lors d'une nouvelle attaque des combattants d'Allied Democratic Forces (ADF), dans la matinée de ce lundi 5 octobre dans la localité de Mamove, située à 12 kilomètres de la cité d'Oicha, dans le territoire de Beni, province du Nord-Kivu. La société civile locale indique que cette attaque a eu lieu à 5 heures locales et ces victimes ont été tuées par balles et armes blanches dans leurs habitations. Pour Kinos Katuho président de la société civile de Mamove, l’attaque a été perpétrée à quelques vingtaine de kilomètres d’une position de l'armée, plus précisément dans le quartier Paris. Il sie de signaler que c'est la deuxième attaque des rebelles ougandais ADF qui fait des victimes dans la

RDC/Nord-Kivu : Manifestation après l’assassinat de deux civils par un militaire à Beni

Plusieurs jeunes sont dans la rue ce lundi 17 août 2020 pour protester contre l'assassinat de deux civils par un militaire, au quartier Benengule-Manziko dans la ville de Beni, province du Nord-Kivu. Avec le corps de victimes, ces jeunes en colère ont envahi plusieurs avenues de la ville en scandant des chansons contre le président de République qu'ils qualifient de négligeant par rapport à l'insécurité à l'Est du Pays. Les manifestants ont demandé aussi à ce que les militaires soient cantonnés dans un camp, au lieu de rester dans les quartiers de la ville avec les civils au moment où l'ennemi continu à tuer. Ces mouvements ont troublé l'ordre public depuis le matin dans la Ville de Beni, surtout du côté où le meurte

Nord-Kivu : les enseignants décident de ne pas reprendre les cours

Les enseignants de différents syndicats ont décidé de ne pas enseigner si le gouvernement ne tient pas compte de leurs préoccupations majeures. Ils réclament leur paie ainsi que pour des nouvelles unités. Ceci ressort d'une assemblée générale ténu à Goma le samedi dernier. Ces enseignants donnent comme motif que le gouvernement n'a pas ténu parole de son engagement sur le payement.  " Nous ne pouvons pas reprendre le chemin de l'école si on n'est pas au préalable payé, c'est une convention, et aussi le deuxième palier est la suppression de zones salariales", a souligné Patient Rafiki, syndicaliste des écoles protestantes du Nord-Kivu. Les mouvements de grèves des enseignants ne cessent de se multiplier depuis la levée de l'État d'urgence sanitaire autorisant la reprise

Nord-Kivu : quelques femmes et filles de Majengo ont reçu des dons de la part de l’ONG Govodi à Goma

Le groupe des hommes voués au développement intercommunautaire a secouru quelques femmes et filles en situation de vulnérabilité en offrant des vivres et non vivres pour leur permettre de survivre en cette situation difficile. Cette activité va dans le cadre du projet école sans murs de cette organisation d'appui aux développement des communautés victimes de pratique discriminatoire. D'après Bénin kimaté, chef de projet de cette organisation, « cela va dans un contexte très particulier où il y a eu des guerres à répétition et avec ça il y a eu beaucoup de victimes notamment les femmes et filles ont été les plus touchées ». Celui ci renchérit que ce projet vient pour redonner les sourires à ces femmes et filles d'avoir une seconde

RDC/Nord-Kivu : Manifestation de l’UNC pour exiger la libération de Vital Kamerhe

La manifestation de l'Union pour la nation congolaise (UNC) pour exiger la libération de son président Vital Kamerhe, a eu lieu ce vendredi 07 août à Goma Chef-lieu de la province du Nord-Kivu. La marche est partie de l'entrée présidentielle accompagnée de la police nationale, jusqu'au bureau de la Monusco Goma où le mémorandum a été deposé auprès du chef de bureau de la Monusco. " nous manifestions pour exiger à la justice de tirer au clair la question de l'arrestation de Vital Kamerhe, c'est pourquoi nous sommes venu déposer notre mémorandum ici a la monusco, parce que c'est une institution internationale qui peut nous aider directement", a souligné le président inter fédéral de cette formation politique dans la ville de Goma. Les

Nord-Kivu : Le député Kyambi Lukumbuka hausse le ton contre les tracasseries dans les barrières de Beni

Des cas des tracasseries sont signalés dans les différentes barrières d'entrée comme celles de sortie de la ville de Beni depuis plus de 6 mois. Des usagers dénoncent la perception illicite des frais par certains agents affectés à ces endroits bien identifiés. Dans le cadre de son contrôle parlementaire, le député provincial élu de la ville de Beni Kyambi Lukumbuka Désiré est allé rencontrer  le ministre provincial de l'intérieur pour la cause ce mercredi 05 août 2020. Dans leur tête à tête, il a été constaté qu'aucune barrière n'est légale dans les 4 coins de la ville. Grâce à la pression de l'honorable Kyambi Lukumbuka Désiré, le maire intérimaire de Beni Bakwanamaha Modeste a été convoqué l'après-midi de mercredi 05 août au

Nord-Kivu : les députés provinciaux exigent la réhabilitation des tronçons routiers reliant beni et l’Ituri

Les usagers et les opérateurs économiques qui empreintent la route qui va de mangina à byakota en ituri, déplorent l'impraticabilite de ce tronçon. Ils disent payer la taxe d'entretien routier, mais qu'aucun effort n'est fourni par les autorités pour sa réhabilitation . Face à cette situation,le député Barbas Ezéchiel élu de mambasa , pense qu'il est important qu'une pression soit faite pour que le gouvernement provincial réhabilite cet axe routier . Nous pensons qu'avec nos collègues députés provinciaux la pression doit être grande sur le gouvernement provincial, parceque c'est depuis 2013 que cette barrière est en train de rançonner , et faire payer les taxes à tous les commerçants qui fréquentent cet axe pour que le gouvernement puisse entretenir la dite route. Selon

Nord-Kivu : Le FCC appelle l’ONU à initier le dialogue entre les rwandais et les ougandais

Le front commun pour le Congo (FCC) à Butembu (Nord-kivu) demande à l'ONU d'initier un dialogue inter -rwandais et ougandais dans ces deux pays voisins en RDC. Cette demande est contenue dans un mémorandum remis samedi 25 juillet 2020 à l'autorité urbaine, à l'issue d'une marche de soutien aux institutions de l'état et la démocratie. Dans ces documents, cette plateforme estime que ces dialogues permettront de mettre fin aux soupçons de l'ouganda et le Rwanda dans les guerres d'agression contre le Congo. Nous sollicitons de l'ONU à organiser comme elle avait fait avec les congolais un dialogue inter rwandais et ougandais afin de vider une fois pour toute les arguments qui sont le socle de la déstabilisation de notre pays, a affirmé

Top