You are here
Home > Posts tagged "TRIBUNE"

[ Tribune] : Félix Tshisekedi entre le sauvetage urgent de la RDC et l’autoejection (Hubert Kabasu Babu)

Le Peuple Congolais va droit vers une catastrophe sociale, économique et sécuritaire, menaçant son existence même en tant que nation et Etat. Plus de 150 groupes armés ravagent le pays, sept contingents des armées étrangères occupent le territoire national. Les provinces accusent des arriérés de plusieurs mois de rétrocession. Les fonctionnaires vivent la résurgence de la période cauchemardesque des années 1990 avec des rémunérations intermittentes. Le Franc Congolais continue sa chute vertigineuse au-delà de FC. 2000/1 USD. Cela rend la survie quasiment impossible en termes de paiement des loyers et de l’achat des produits de première nécessité. Cette situation est absolument analogue à celle du Mali, ayant poussé le peuple à aller massivement dans les rues pour faire pression sur le

« Le salut de congolais réside à la fin de l’illusion tshisekediste », Tribune du député André Tambwe

Dans une tribune dont une copie est parvenue à Congopresse.net , le député national André TAMBWE KATAMBWE de la circonscription électorale de Katako-Kombe dans la province du Sankuru a fait une analyse par rapport aux considérations attribuées au nouveau régime et par rapport à l'actualité politique de l'heure. Voici l'intégralité de ladite tribue : Après avoir irraisonnablement criblé de tous les superlatifs négatifs la personne de Joseph KABILA KABANGE à qui l'on incombait la faute de ne pas avoir réussi à relever aussi spontanément et concomitamment les défis sociaux autant que ses prouesses militaires, sécuritaires, diplomatiques et politiques, le congolais s'aperçoit finalement que le mythe tshisekediste était la pire des illusions doctrinales au sens d'alternative au régime précédent. A moins de deux ans

[Tribune]: « Oui à la coalition responsable : pour que la bonne gouvernance soit préférable à une démocratie de l’embuscade »

Partant de l’anecdote latine qui dit « Homo Homini lupus » qui veut dire « L’Homme est un loup pour l’homme », plusieurs mécanismes ont été conçus à travers l’histoire par les hommes eux-mêmes pour rendre l’homme sociable. Car l’Homme est par essence l’être qui vit en société organisée. L’Homme de par son ontologie est à la fois l’aboutissement des processus de phylogenèse et de socialisation. Ce qui le rend apte à une vie sociale où avec les autres membres de la société, il occupe une place utile dans le cadre de la division sociale du travail. Dans l’idéal social où chacun est occupé (ce que les économistes appellent le plein emploi), les conflits sociaux sont quasi inexistants, à moins

[Tribune] : « Il n’y a pas de droits suprêmes ni de lois qui soient supérieures à la sécurité des populations ! »

De prime à bord, il sied de rappeler que le Constituant du 18 février 2006, soucieux de rapprocher le plus possible l'administration des administrés, avait institué deux échelons d'exercice du pouvoir d'État dans notre pays, à savoir le Pouvoir central et la Province au sein de laquelle se meuvent les Entités Territoriales Décentralisées (ETD). Ainsi, face à cette nouvelle expérience, le statut, l'organisation et le fonctionnement de la Province reposent sur des dispositions constitutionnelles qui instituent le régionalisme politique dans le pays, déterminent les institutions politiques de la Province et répartissent les compétences entre elle et le Pouvoir central conformément aux articles 3, 195 à 2006 de notre Constitution. Précisons en outre que la Constitution de notre pays telle que modifiée et

En RDC, « le Sénat doit être banni » car « c’est une chambre encombrante et inutile » [Tribune de Fonseca Mansianga]

Qu'il me soit permis d'émettre mon opinion sur ce que je crois être une condition sine qua non pour le décollage économique, social et politique de notre pays. Après une observation poussée sur le fonctionnement politique de la République, je suis parvenu à la conclusion selon laquelle la Constitution est à revisiter. Surtout en ce qui concerne les questions électorales et ses corollaires que j'appellerai ici la loi électorale et la loi organique de la CENI. Pour commencer,  la chambre haute du parlement, le Sénat, doit être bannie. Pour moi, elle est une chambre encombrante et inutile. La seconde lecture des lois votées à l'Assemblée nationale peut se faire au sein d’une commission spéciale créée quant à ce, ou au Conseil d’Etat. L'avantage

[Tribune]: « 60 ans après, la République Démocratique du Congo a fait de recule sur plusieurs plans »

60 ans après l'indépendance, la République Démocratique du Congo a fait de recule sur plusieurs plans. -Le tissu économique est totalement déchiqueté. _Le système de santé complètement archaïque. -Une crise d'éthique politique remarquable. -Un système éducatif à réorganiser. - Une mauvaise politique monétaire -La politique agricole reste à désirer -Le système de transport est quasiment à refaire, -L'insécurité règne dans tout les coins et recoins de l'État -L'inégalité sociale semble être formelle. Les seules choses que nous avons réussi jusqu'ici c'est: -Maintenir l'unité du pays,peupler notre sol dopter le pays d'une bonne constitution et des bonnes lois mais qui malheureusement ne sont pas mise en bonne application. Nous avons donc un devoir patriotique de pouvoir reconstruire le pays dans l'unisson avec des hommes et femmes dignes, de probité moralité irréprochables, compétents, respectant les

[Tribune]: «Cher Monsieur le président Félix Tshisekedi, votre mandat se joue maintenant »

Cher Monsieur le Président, Je rédige cette missive tout en sachant que vous ne le verrez certainement jamais. C’est à la fois une désillusion et une opportunité. Désillusion parce que je tenais tellement vous faire part de mon désarroi, une année et 6 mois après votre prise de fonction. Opportunité puisque je me sens libre de m’exprimer sans contraintes protocolaires qui, de fois, frisent la sincérité. Cependant, je garde foi que le miracle de vous voir lire ceci se produise. Cher Monsieur le Président, La nuit du 9 au 10 janvier 2019, lorsque Corneille Nangaa dévoilait le total de vos voix, personne n’a attendu la fameuse formule «Est élu Président de la République» pour pousser un ouf de soulagement. En effet, le sort

Ce qu’il faut attendre du procès contre Vital Kamerhe (Tribune)

Que faut-il attendre du Procès de Vital Kamerhe? Le procès peut-il être retransmis en direct à la télévision ? La date du début du procès contre Vital Kamerhe est connue par tous les Congolais. En effet, le 25 avril dernier, le Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe a annoncé que la première audience du procès contre monsieur Vital Kamerhe et ses co-accusés aura lieu le 11 mai 2020 devant le tribunal de grande instance de Kinshasa Gombe. On se rappellera que c'est depuis le 08 avril 2020 que le Directeur de cabinet du chef de l'état a été mis en détention préventive suite aux enquêtes sur les détournements de fonds présumés dans le « programme des 100 jours ». Le congolais se

Covid19: Face à la crise à COVID 19, quelles stratégies mettre en place pour maintenir l’offre des services SSR? (Tribune)

I. Contexte L'adolescence est une étape de la vie très complexe et d'accompagne des besoins en santé sexuelle particuliers. C'est à l'adolescence que les changements corporels surviennent y compris les sensations de plaisir sexuel. L'adolescence est un âge de vulnérabilité qui nécessite un accompagnement permanent, par ce que les adolescents posent souvent des actes dont ils ne mesurent pas les conséquences. Et pendant cette période de crise sanitaire, leur vulnérabilité est encore plus élevée, d'où la nécessité de réfléchir sur comment y répondre. II. Besoins SSR des adolescents et jeunes en temps normal. 1. Besoins d'informations fiables Pour vivre une vie sexuelle épanouie, les adolescents et jeunes ont besoin des vraies informations sur: - la sexualité sans risques, - la prévention contre le VIH SIDA, - les conséquences des

Affaire V. Kamerhe : « Voir la forêt cachée derrière l’arbre » (Analyse)

Le 08 avril 2020. Date incontestablement inscrite dans les annales de la justice congolaise. Le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe, convoqué au Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Matete, auditionné puis placé sous mandat d’arrêt provisoire au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (Prison centrale de Makala). Une prouesse de la justice congolaise. Preuve, peut-être, que vouloir, c’est pouvoir. Reste à savoir d’où émane la puissance de cette volonté de la justice ? Le Président Félix Tshisekedi a maintes fois promis de lutter contre la corruption et l’impunité ainsi que de respecter l’indépendance de la justice. Le changement. Dit-on. Cette saga judiciaire est-elle foncièrement liée à cette promesse du Président Tshisekedi, convaincu que « la

Top