You are here
Home > actualité > UNPC-Congrès de Moanda : Journaliste pour l’unité et la paix déplore la « récupération politique » de Jolino Makelele

UNPC-Congrès de Moanda : Journaliste pour l’unité et la paix déplore la « récupération politique » de Jolino Makelele

L’asbl  » Journaliste pour l’Unité et la Paix » ( JUP) déplore la  » récupération politique » du ministre de la communication sur et Médias, Jolino Makelele dans le dossier du congrès de l’ UNPC à Moanda.
Cette association l’ a fait savoir lors d’ un point de presse tenu le mercredi 30 septembre 2020 à Kinshasa.

A en croire  » Nous avons remis notre rapport du travail au ministre Jolino Makelele. En lieu et place de consolider ce que nous avons déjà fait, il a cherché à réunir encore les deux parties en conflit. le « Journaliste pour l’unité et la paix » estime que le ministre est intervenu au moment où tout le travail de médiation avait déjà été fait.
 » Au départ, le ministre n’était pas pour le congrès. Il avait plutôt préconisé un atelier. Notre ASBL a rencontré toutes les parties en conflit, nous leur avons présenté un plan de sortie de crise. Le ministre n’a fait que reprendre un travail que nous avons déjà fait avec d’autres structures. Il est là depuis près de deux ans, pourquoi ne s’est-il pas intéressé à tous les problèmes qui rongent les journalistes principalement l’UNPC », s’est interrogé Walter Nkuy, membre du JUP.

Bien avant cela, l’association sans but lucratif, Journaliste pour l’unité et la paix, (J.U.P) s’est félicité de sa mission de bons offices menée pendant quelques jours pour la réconciliation de deux ailes en conflits au sein de l’Union nationale de la presse du Congo, (UNPC) depuis plus d’une année. Le  » Journaliste pour l’Unité et la paix » dit avoir réussi à convaincre les deux parties à aller au congrès de Moanda le 05 octobre prochain pour les élections du nouveau comité directeur.

Le J.U.P a depuis le 24 septembre dernier, proposé un plan de sortie de crise. Dans ce plan, cette association préconisait notamment la suspension de la décision portant déchéance et radiation du président national de l’UNPC pour créer un climat de paix, la suspension de toutes les mesures de restriction et de suspension concernant le camp du vice-président, la mise en place d’un cadre de concertation, sur les points qui divisent dans la désignation d’ une personnalité indépendante et la mise en place d’une commission pour la préparation d’un congrès consensuel et inclusif.

Le J.U.P dit viser seulement l’unité des protagonistes pour la paix au sein de la corporation.

Neville OB.

Laisser un commentaire

Résoudre : *
19 + 23 =


Top