actualité

Blocs pétroliers et gaziers: les USA s’opposent à l’exploitation de certains sites

Par Ben Tshokuta

En marge d’une réunion sur le climat mardi 04 octobre à Kinshasa, l’envoyé spécial américain John Kerry a fait montre l’opposition de son pays, les États-Unis, à l’exploitation de certains blocs pétroliers tel que le veut la RDC.

C’est « pour protéger la forêt » que les USA demandent à la RDC de renoncer à la mise aux enchères des blocs pétroliers « situés aux zones sensibles », se justifié John Kerry.

D’après ce diplomate américain, il est possible de créer des emplois et du développement sans mettre en danger des zones sensibles, en ce qui concerne l’environnement, telles que les tourbières.

Au mois de juillet dernier, pour rappel, la RDC a mis aux enchères 27 blocs pétroliers et 3 gaziers. Des ONG environnementales et certains pays n’ont pas digéré la nouvelle prétextant que l’exploitation pétrolière dans les zones du basin du Congo libérerait de grande quantité de carbone.

Instrumentalisation ou souci de protéger l’environnement ? Toutefois, comme l’a souligné, lors de l’ouverture de la Pré-Cop27 lundi 03 octobre, la ministre congolaise de l’environnement, « autant nous avons besoin de l’oxygène, autant nous avons aussi besoin du pain ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page