You are here
Home > actualité > Culture : La compagnie théâtrale des intrigants fête ses 38 ans d’existence

Culture : La compagnie théâtrale des intrigants fête ses 38 ans d’existence

12 février 1988 – 12 février 2020 jour après jour la compagnie théâtre des intrigants fête ces 38 ans d’anniversaire et annonce son jubilé de 40ans en 2022.

Créé par Mitendo mwadi Yinda,kulumbi Nsï Mbwelia et Katanga Mupey,trois comédiens diplômés en Art Dramatique de l’Institut National des Art (I.N.A) de Kinshasa.

C’est une œuvre de longue alêne qui ne peut pas aboutir au néant. La compagnie de théâtre des intrigants demeure la majeure de théâtre congolais, contemporain et continue à se battre pour l’organisation de connaissance du métier de comédie en République démocratique du congo.

Les intrigants ont enregistré beaucoup d’œuvres, entre autres :
-Locataires Gênants de Eric WESTFAL
-Mhoi Ceul de Bernard Dadie

-To signer Eyoma de KULUMBI Nsin Mbwelia et KATANGA Mupey
-Papa Oubli moi de J.P.GUINGANE

-Lettre du trottoir de YOKA Lye Mudaba

-Allah n’est pas obligé de Amadou KOUROUMA

-Misère de NLANDU Mayamba Mbuya

-Le Caméléon de Patrice NDEDI Penda

-La Métamorphose de Frère Jéro de Wole Soyinka

Parmis les invités, signalons la presence remarquable du conseiller de chef de l’État en matière de la culture et questions religieuse Mfumu SABATA, qui n’est pas resté silencieux face à l’événement et profite pour lancer le message fort à la jeunesse congolaise qui ne prend pas en compte la culture de leur pays plutôt prend en valeur la culture étrangère.

Pour Mfumu, à travers cet événement il va aider la compagnie de théâtre des intrigants à-travers la présidence afin de booster la culture de la RDC.

Poursuivant avec son speech, le conseiller du chef de l’État de la République démocratique du Congo a fait savoir que Felix Tshisekedi a une bonne vision dans ce secteur  – la construction de l’Université qui permettra l’encadrement des artistes.
« Et moi même j’étais aux États-Unis pour contacter les réalisateurs dans le but d’un projet du cinéma au Congo », a-t-il dit.

Il a encore déclaré que « le monde avance et nous congolais ne devrons pas rester indifférentnous pouvons faire revivre la culture congolaise car ce Congo jadis était comme une matrice de culture qui inspirait l’Afrique en son entièreté. Pour booster notre culture commençons par alever le complexe culturelle parceque nous devons beaucoup travailler en donnant une nouvelle politique de culture car le peuple a besoin d’être instruit comme il faut pour remanier notre culture ».

C’est à par ces mots que ce collaborateur du chef de l’Etat en matiere de la culture et questions religieuses a conclu son intervention.

 

Celestin zeula

Laisser un commentaire

Résoudre : *
27 × 9 =


Top