actualitésocieté

Deux structures congolaises prêtes à accompagner les jeunes entrepreneurs dans le secteur de l’énergie en RDC

Par Lionel Kibuluku

Le mouvement des jeunes pour l’entrepreneuriat stratégique (MOJES) a organisé une conférence de renforcement des capacités pour des jeunes entrepreneurs sur le thème : « Financement des PME », samedi 10 février 2024, à Kinshasa.

Le coordonnateur de cette structure, l’ingénieur Twambilangana, s’est exprimé avec double casquette car, étant Directeur Général Adjoint de l’Agence Nationale de l’Electrification et des Services Energétiques en milieux Rural et Périurbain (ANSER).

Dans son allocution, Damien Twambilangana a souligné l’importance pour les jeunes de se lancer dans l’entrepreneuriat avec une vision plus complète et surtout mettre un accent particulier sur le secteur de l’énergie qui regorge beaucoup d’opportunités.

« Le but était de présenter un projet que nous avons dans le cadre de notre plateforme un million de permis vous savez les présidents de la République a présenté ses engagements et les tous premiers engagement et celui du pouvoir créer de l’emploi au travers l’entrepreneuriat nos réflexions à nous, nous amène à dire , comment le faire c’est à dire amener 1 millions d’entreprises PME et ce qui va générer 8 millions d’emplois. Ce matin nous avons réunis quelques experts : les banques on a réuni la société Quantum Vertex qui porte ce projet, et nous avons aussi invité le FOGEC parce que c’est l’établissement mis en place par le président pour faciliter l’accès au financement des jeunes », a déclaré Damien Twambilangana, Directeur Général Adjoint de ANSER et coordonateur de MOJES.

« La présence d’ANSER dans ces assises c’était aussi de pousser les jeunes à s’intéresser à l’entreprise dans le secteur de l’énergie qui présente des grandes opportunités, notre pays a un taux d’électrification inférieur à 20% et dans des zones rurales c’est plus au moins 1% la moyenne. Aujourd’hui il y a beaucoup de technologies qui sont développées, il y a beaucoup des sociétés étrangères qui viennent finalement s’intéresser parce que le secteur est libéralisé mais notre but c’est de dire, sur le 1 million des PME qui doivent être créés, il faudrait qu’on mette de l’intérêt sur le secteur d’électricité qui présente beaucoup d’opportunités et ANSER a des outils pour accompagner les entreprises dans cet élan », a poursuivi l’ingénieur Damien Twambilangana.

Cette activité s’est clôturée par un échange entre les panelistes et les participants à cette conférence dont la plupart sont des jeunes entrepreneurs dans les domaines diversifiés.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Bouton retour en haut de la page