actualitésocieté

Dossier 50 wagons : étouffé par l’ACAJ, le ministre Mazenga craque et résilie le contrat

Par Latribuneplus

C’est un tournant dans l’affaire 50 wagons commerciaux achetés illégalement par le ministre de transport et voies de communication, Didier Mazenga. Il faut dire que, le ministre a cédé à la pression exercer par l’ONG ACAJ, Association Congolaise pour l’Accès à la justice.

Dans une correspondance adressée à la société SOKIN SARL de l’homme d’affaires libanais, Abed Achour, le ministre Didier Mazenga n’a eu autre choix que de résilier le contrat signé « en violation flagrante de la procédure de passation de marchés publics en RDC », bien nié par certains de ses proches.

« Conformément à la lettre n° 0976/04 2021 du 2 avril 2021 de Monsieur le Directeur de cabinet de son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’État, je vous notifie la résiliation du contrat relatif à l’acquisition des wagons en faveur de la société commerciale des Transports et des Ports, SCTP SA », peut-on lire dans une correspondance signée le 05 avril 2021, par le ministre des transports et voies de communication, maître Didier Mazenga destinée à la société Sokin SARL.

Une victoire pour l’ACAJ qui a dénoncé cet achat jugé illégal. Une preuve que la société civile est une force et capable de renverser les situations compliquées.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 + 15 =


Bouton retour en haut de la page