actualitésécurité

Nord-Kivu: La population a brûlé une jeep des FARDC ce samedi

La situation sécuritaire dans la province du Nord-Kivu dévient encore très déplorable. « Nous ne savons plus si nous sommes toujours en RDC ou dans un autre pays », regrette un habitant du territoire de Béni. La
population a brûlé une jeep des FARDC ce samedi 9 Janvier.

En effet, la population de cette partie du pays n’a plus confiance aux forces de l’ordre malgré leur mission de sécuriser la République
Démocratique du Congo et ses frontières. Un habitant  a expliqué la cause principale de cet acte posé par les jeunes de Béni. « Nous ne
savons pas auprès devons-nous pleurer parce que même les militaires qui sont présents dans ce coin sont majoritairement des infiltrés.
Certains sont des anciens du M23, CNDP, etc… Pour l’instant, que le Chef de l’Etat lui-même prenne la situation en mains pour le
rétablissement de la paix à l’Est du pays. Les énnemis tuent la population congolaise et même nos propres militaires. A qui faire
confiance. Nous sommes abandonnés et nous vivons dans un triangle de mort », a-t-il dit à Congopresse.net.

Cette même source appelle le Chef de l’Etat et les institutions habilitées à la restruction de l’armée afin de mettre de côtés tous les infiltrés qui sont à la base des massacres quotidiens à l’Est de la RDC.

Dieumerci Matondo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 + 19 =


Bouton retour en haut de la page