actualitésocieté

RDC-Festival Kongo River : les enjeux du Fleuve Congo au centre des discussions lors de la 2ème édition

Par Alain Muzi

Kongo River est un carrefour où les scientifiques, les artistes, politiques, investisseurs et étudiants viennent échanger sur les enjeux de l’heure. C’est Vincent Kunda qui a fait cette déclaration à la presse à l’issue des conférences scientifiques en marge de la 2ème édition du festival Kongo River, la semaine dernière au Parc ma Vallée de la Nsele.

Le fondateur et promoteur du Festival Kongo River a salué la présence, à ces assises, de l’ambassade des États-Unis d’Amérique, la coopération Allemande, GIZ, TV5 Monde et d’autres structures comme MGT, la Bralima qui ont accepté de soutenir ce projet qui mène des réflexions sur les enjeux du Fleuve Congo et cherche comment valoriser et protéger le fleuve Congo et son bassin versant.

Il a aussi indiqué qu’au Kongo River, la protection de la nature constitue un style de vie. Au regard des pollutions constatées actuellement en République démocratique du Congo et particulièrement à Kinshasa, l’homme est cité comme principal acteur pollueur. Cela nécessite une prise de conscience urgente et collective, pour le respect de l’environnement enfin de préserver l’humanité des méfaits liés à la pollution de la nature et au réchauffement de la planète.

Natif de la ville de Kisangani, une ville riveraine, Vincent Kunda fondateur et promoteur de Kongo River a affirmé être conscient des richesses que le Fleuve Congo peut rendre disponibles au bénéfice de la population. D’après lui, le fleuve Congo constitue une attraction principale pour le pays mais malheureusement cette voie navigable est négligée, ignorée et méconnue.

D’où l’idée d’organiser un événement pour valoriser ce patrimoine qui est le fleuve Congo, un symbole de l’unité nationale en dépit des clivages des différents ordres que connaissent les congolais.

Vincent Kunda a dévoilé que le fleuve Congo est capable d’apporter des réponses à plusieurs problèmes notamment produire de l’énergie électrique à travers les barrages hydroélectriques, la nourriture avec ses différentes espèces des poissons, assurer la mobilité des personnes et biens par sa voie navigable d’un coin à un autre et créer des emplois avec la théorie de l’économie bleue.

Donc c’est un projet holistique et transversal qui peut toucher tous les domaines de la vie humaine et constituer une source importante des richesses pour les congolais et l’ Etat, si et seulement si ces derniers prennent conscience des potentialités dont regorge le fleuve Congo et agir pour la valorisation et la protection de ce dernier, a-t-il souligné.

« Que le fleuve Congo devienne un instrument qui fait de la RDC, une destination touristique attractive au monde, cela permettra au pays de renflouer le trésor public », a souhaité V. Kunda.

Le patron de Kongo River a conclu son discours en précisant que la particularité pour cette 2ème édition du festival comparativement à la première qui était entièrement scientifique, on a pu insérer la programmation musicale avec la présence des artistes musiciens venus des Antilles, France, Bénin et d’ ailleurs pour agrémenter cet événement et surtout par la musique sensibiliser la population d’avoir des comportements éco-responsables face au Fleuve Congo et son réseau hydraulique de façon générale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 × 26 =


Bouton retour en haut de la page