actualitépolitique

[Tribune]: Silence coupable de l’East African Community (EAC) face aux Violations flagrantes du droit international par ses pays membres

Par Olivier Katuala, député national élu de Lukunga

Chers compatriotes,

Membre de l’EAC depuis deux ans, notre pays est confronté à une agression perpétrée par un autre pays membre de ce bloc régional, qui utilise des proxies locaux en plus des éléments de son armée régulière pour semer le chaos et déstabiliser notre nation. Cette agression constitue une violation flagrante des principes fondamentaux du droit international, notamment l’interdiction de l’ingérence dans les affaires intérieures d’un État souverain, telle que stipulée par la Charte des Nations Unies.

Plus récemment, un autre pays membre de l’EAC a accueilli sur son sol, sans s’y opposer ni le censurer, un groupuscule qui a publiquement déclaré son intention de renverser notre régime légitime. Ces actes d’hostilité ouverte et de soutien à des groupes subversifs violent gravement les principes de non-ingérence et de respect de la souveraineté des États, énoncés dans la Charte de l’Union Africaine et d’autres instruments du droit international, auxquels il faut rajouter le traité fondateur de l’EAC.

En ayant permis à ce groupuscule de s’associer ouvertement à la rébellion locale fomentée par le pays agresseur, le pays hôte a violé également les principes de non-ingérence et de non-tolérance envers les activités visant à déstabiliser un État membre de l’EAC. Ces actions sont contraires aux engagements pris dans le cadre de l’EAC, qui visent à promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité dans la région.

En outre, la complaisance de l’EAC face à ces actes hostiles est profondément préoccupante. En tant qu’entité chargée de promouvoir la coopération et la sécurité régionale, l’EAC se doit de condamner fermement ces violations du droit international commises par ses États membres. Son silence compromet durablement sa crédibilité et sa légitimité en tant qu’acteur régional responsable.

Je tiens à féliciter notre Président de la République réélu Félix Tshisekedi pour sa détermination à mettre fin à cette tragédie qui n’a que trop longtemps endeuillé nos populations. Sa vision et son leadership sont des sources d’inspiration pour nous tous, et nous devons le soutenir dans ses efforts pour préserver notre nation.

En tant que nation, nous devons rester unis, solidaires et déterminés à faire face à ces défis. Notre histoire, notre culture et notre attachement à la paix et à la souveraineté de notre pays doivent guider notre action collective.

Que notre détermination ne faiblisse pas, et que notre résilience soit notre fer de lance dans la quête d’un avenir meilleur pour notre patrie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Bouton retour en haut de la page