actualitépolitiquesocieté

Me Constant Mutamba et la NOGEC restent au FCC et condamnent l’inconstance au sein de classe politique congolaise

Dans une déclaration politique signée par son président Me Constant Mutamba Tungunga et rendue publique le samedi 16 janvier 2021, la Nouvelle génération pour l’Émergence du Congo, « NOGEC » a renouvelé son engagement de poursuivre sa lutte politique au sein du Front commun pour le Congo (FCC) et invite les membres de cette plateforme politique cher à l’ancien président Joseph Kabila.

<<…, la NOGEC renouvelle son engagement à lutter efficacement pour le renouveau politique au sein du Front commun pour le Congo (FCC) en particulier et de la classe politique congolaise en général.
Elle exhorte cependant les sociétaires du FCC à resserrer les rangs et à éviter toute stigmatisation de nature à porter atteinte à la cohésion du groupe>>, peut-on lire dans le communiqué.

Toutefois, la NOGEC regrette l’inconstance des acteurs politiques congolais.

<<La classe politique actuelle est la même qui a été aux affaires depuis la première République, mais dont les acteurs s’interchangent les rôles selon les circonstances. Tantôt opposants, tantôt gouvernants sans aucune idéologie, ni conviction politique. Les postes pour les postes. Les vagues d’adhésions observées ces derniers temps à l’Union Sacrée, est une preuve éloquente que le problème du pays demeure sa classe politique actuelle, caractérisée par les antivaleurs et l’inconstance politique avérée>>, fais savoir la NOGEC.

Pour rappel, depuis la mise en place d’une nouvelle vision de la gestion du pays par le Chef de l’Etat à travers l’Union sacrée, plusieurs cadres et partis politiques membres du FCC ont rejoint le camp du Président Félix Tshisekedi.

Padou Kakudji

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 + 22 =


Bouton retour en haut de la page