actualitépolitique

Interviews croisées sur la mort de Mzee Laurent Desiré Kabila : Les témoignages des congolais

Par Heritier Lelo

16 janvier 2001-16 janvier 2021, cela fait exactement 20 ans depuis que mourait Laurent Désiré Kabila, ancien président de la Republique Democratique du Congo, assassiné dans sa résidence au palais de marbre dans la ville province de Kinshasa Kinshasa.

A l’occasion du 20e anniversaire du décès de Mzee Laurent Desiré Kabila, les congolais ont fait plusieurs témoignages sur cet homme, le héros national qui a marqué toute la population par son amour pour la RDC. «Ne jamais trahir le Congo », c’est son célèbre slogan laissait comme héritage aux congolais.

Son court règne à la tête du pays a marqué ses compatriotes et reste gravé dans la mémoire. Nationaliste, il aimait bien sa nation et tenait à la personnalité et à la dignité du congolais. Le 3 ème Président de la RDC a toujours invité le peuple à se prendre en charge, à s’assumer pour son devenir. C’est à dire, le congolais doit être responsable de son avenir. Il refusait l’attitude de la main tendue, mais militait pour la rapport de donnant- donnant.

Dans des interviews accordées à Congopresse.net, quelques personnalités du pays ont rendu leurs hommages:

Jonas Tshiombela

« Mzee Laurent Désiré Kabila. Nous a laissé le testament : « Ne Jamais trahir le Congo » et l,autoprise en charge ». Cet homme avait une idée claire de la Nation congolaise et savait ce qu,il voulait. Il a dirigé le pays pendant près de 3 ans sans contracté la dette extérieure. Il a su donné goût à la jeunesse de servir sous le drapeau. Que dire de service national.? Au delà de ses défauts reconnus à tout homme, c’est bien dommage que revolution sera arrêtée brutalement et ceux qui l’ont succédé ont fini par décevoir et se sont plongés dans l’enrichissement sans cause en oubliant le testament de Mzee et sa vision centrée sur l,intérêt du peuple congolais. Le monde est méchant, son procès personne ne sait aujourdhui nous dire qui l’a tué et pourquoi ? Voilà pourquoi nous réclamons la reouverture de ce procès ».

Élie kazadi

« C’est avec la ferme motivation que nous rendons un hommage mérité à celui qui était et demeure pour les Kabilistes Engagés du monde entier, un modèle de nationalisme pour notre pays.

Vous remarquerez que la tradition a été belle et bien respectée ce 16 /01/2020 avec d’ailleurs la présence du premier citoyen de la république dont le Front des Kabilistes Engagés, en sigle FKE remercie. La nation toute entière a une fois de plus, rendue hommage en mémoire de M’zee Laurent- Désiré KABILA, considérer par nous comme libérateur.

M’zee KABILA n’a pas vécu pour lui-même. « Ne jamais trahir le Congo ‘’ sa pensée la plus forte, devrait être matérialisée par tout Congolais,en vue d’éviter à la République chère à Simon KIMBANGU la balkanisation et autres anti-valeurs.

Nous devrions aujourd’hui protéger l’intégralité de notre pays en s’attachant aux valeurs qu’incarnées M’zee Laurent Désiré KABILA, comme là fait le premier Sénateur à vie de la République, Joseph KABILA KABANGE,son fils biologique ».

Kalaki Mandefu Guelord

Vibrant hommage à ce vaillant soldat du peuple, Laurent Désiré Kabila

Ne Jamais trahir le Congo, tel est le dévoir sacré nous laissé par Celui qu’on appelait Soldat du peuple et qui est le Libérateur.

Nous avons donc la mission de continuer le combat contre les ennemis du Congo, levons-nous, portons nos bottes libèratrices, avançons, resistons pour continuer le combat de LUMUMBA et de L.D.KABILA, la victoire est certaine.

Prenons consciences chers compatriotes et faisons avancer notre pays ensemble. Le Congo est le seul et unique patrimoine commun que nous avons et aurons pour toujours.
Vive la libération

Jackson Kitambala Walassa

« 20 ans après la mort de Mze Laurent Désiré Kabila, la RDC est réellement en situation difficile, néanmoins, à mon humble avis, il n’est pas normal de responsabiliser Mze Laurent Désiré Kabila comme étant le responsable de cette situation car nul ne peut oublier que l’État congolais dont il avait hérité était un État en faillite. Nul ne peut non plus oublier que c’est grâce à sa politique de l’auto-prise en charge que la RDC avait réussi à payer ses dettes. Nul ne peut oublier qu’à son époque les militaires, les enseignants et les autres fonctionnaires commençaient déjà à toucher quelques primes.

Bref : Mze LDK n’était pas aussi mauvais que certaines langues le qualifient aujourd’hui même s’il avait commis quelques erreurs comme tout être humain, n’oublions pas que c’est suite à sa politique nationaliste qu’il a été tué par les impérialistes qui voulaient garder le contrôle du grand Congo.

De Mze on se souviendra certes de l’entrée des troupes étrangères en RDC mais aussi et surtout de la création des *FRANCS CONGOLAIS* après une longue période d’inflation de la monnaie Zaïre (1 Millions c’est quoi?), la création des *SERVICES NATIONALES* avec le centre pilote de KANYAMA KASESE pour faire face à l’insuffisance alimentaire, l’idéologie de *l’auto-prise en charge* qui consistait à inviter les congolais de se développer de l’intérieur que d’attendre des aides extérieurs qui ne faisaient que mettre le pays sous tutelle, l’appel au patriotisme à travers le slogan *Ne jamais trahir le Congo* qui a permis à tous les congolais de faire face aux envahisseurs raison pour laquelle il fut surnommé *SOLDAT DU PEUPLE*.

Pour moi, Mze Laurent Désiré Kabila était un vrai nationaliste qui pouvait développer notre pays si on lui aurait donné le temps car c’est lui qui mettaient en pratique le slogan le plus utilisé aujourd’hui, celui *du peuple d’abord*, malheureusement il fut trahi par ses frèresu congolais qui l’ont livré aux mains des étrangers aujourd’hui son héritage a été piétiné car la politique menée actuellement est totalement contraire de ce que lui préconisait.

Félix Momat

La lutte de Mzee Laurent Désiré Kabila doit se perpétuer et cela nécessite que son idéologie soit enseignée aux générations présentes et futures. Devant les professionnels des médias, ce Kabiliste rompu a soutenu qu’il faut enseigner aux jeunes « Kabila et Lumumba » pour leur permettre d’intérioriser le nationalisme, la souveraineté, la lutte contre le néocolonialisme et l’impérialisme afin de préserver la RDC contre les prédateurs aux agendas maléfiques.

pour perpétuer le credo de Mzee Laurent Désiré Kabila  »Ne jamais trahir le Congo », la RDC a besoin de la cohésion et de la stabilité.

20 années se sont écoulées depuis la disparition tragique de Mzee Laurent Désiré KABILA, Héros national et Nationaliste incontestable. Pour perpétuer son credo « ne jamais trahir le Congo », la RDC a besoin de la stabilité et de sa cohésion interne sans la moindre fissure, ».

Rappelons que Laurent Désiré Kabila, avait pris le pouvoir le 17 mai 1997, alors porte-parole de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 + 10 =


Bouton retour en haut de la page