You are here
Home > Femme

Patricia Nseya: «Les mandataires des entreprises publiques doivent se mettre en ordre pour ne pas être dans le viseur de la loi»

En marge de l'ouverture de la session ordinaire du mois de mars à l'Assemblée Nationale présidée par Jeannine Mabunda le lundi 16 mars 2020, la députée nationale Patricia Nseya est montée au créneau à cette occasion devant la presse pour aviser les mandataires des entreprises publiques sur ce que dit la loi. «Il faut que les mandataires des entreprises publiques se mettent en ordre pour ne pas tomber dans le viseur de la loi ,car il est temps que les députés nationaux jouent leur rôle dans le cadre du contrôle parlementaire dans les entreprises publiques, en particulier la gestion du budget alloué pour des divers besoins, cette session sera également dominé des questions », a-t-elle indiqué. Par ailleurs, elle a exhorté les

Coronavirus : Patricia Nseya appelle la population au respect des mesures d’hygiène pour éviter la propagation du virus

Au cours d'une interview accordée à congopresse.net, la députée nationale Patricia Nseya Mulela appelle la population congolaise à respecter les mesures d'hygiène recommandées par le ministère de la santé publique pour éviter la contamination et la propagation du Coronavirus. « L'épidémie de Coronavirus n'est pas une mythe, elle est réelle et surtout dangereuse. Nous devons tous respecter les mesures d'hygiène telles que recommandées par les autorités sanitaires pour éviter toute contamination et propagation du virus, a-t-elle déclaré. L'élue de Likasi appelle également le gouvernement congolais à mobiliser tous les moyens nécessaires pour faire face à cette épidémie. Depuis l'apparition du Coronavirus le premier décembre 2019 en Chine, le virus s'est propagé à travers le monde, et causant plusieurs centaines des décès. En ce qui

[Editorial]: La prise de conscience

La journée de 08 Mars demeure une journée de prise de conscience. La femme doit savoir se faire entendre au sein de la société moderne. Une occasion pour la femme de se mesurer à l’homme par rapport à son savoir-faire et ses innovations. Le Constat malheureux à Kinshasa est que cette journée est transformée en une fête où certaines femmes dorment dans de bars , boîtes de nuit, hôtel, etc. Ce qui prouve une confusion totale et nuisible pour les femmes qui pensent bien se fonder une considération et dignité dans chaque société. Autre chose drôle est de voir la majorité des fille sur porter des pagnes en criant haut : « c’est notre fête ». Alors que c’est une journée à laquelle

8 mars 2020: Message de la fondation Bahati Christian aux femmes de la RDC

La Fondation Bahati Christian (FOBAC) souhaite bonne fête à toutes les femmes du monde et plus particulièrement aux femmes voilées à l’Est de la République démocratique du Congo. Elle tient à rappeler à toutes les femmes et à tous les Congolais que le 8 mars est la journée internationale de la lutte des droits de la femme. Donc c’est une à laquelle elles doivent célébrer les droits déjà obtenus et ensemble revendiquons les droits de la Femme Congolaise pas encore obtenus. Aujourd'hui, c'est la 43ème journée mondiale de lutte des droits de la femme pour l'égalité des droits dont la lutte contre la violences qui est un des objectifs de notre magnifique Fondation « FOBAC ». Le président de la Fobac souhaite voir les femmes

Journée internationale des droits de la femme : 25e anniversaire de la déclaration et du Programme d’action de Beijing

“Je suis de la Génération Égalité : Levez-vous pour les droits des femmes”. Ce thème coïncide avec la nouvelle campagne plurigénérationnelle d’ONU Femmes, Génération Égalité, qui marque le 25e anniversaire de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing, Adopté en 1995 lors de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes tenue à Beijing, en Chine, le Programme d’action de Beijing est considéré comme la feuille de route la plus progressiste en matière d’autonomisation des femmes et des filles partout dans le monde. 2020 est une année charnière dans la promotion de l’égalité des sexes dans le monde, comme l’avait-elle soulignée Awa Ndiaye la représentante d'ONU Femmes en RDC lors de la 15è édition du café genre à Kinshasa. puisque la

Salon féminin de l’entrepreneuriat à Kinshasa: « Nous voulons booster les talents et potentialités qu’il y a dans la femme »

En marge de la journée internationale de la femme célébrée le 8 mars de chaque année, un Salon sur l’entrepreneuriat de la femme se tient du 5 au 8 du même mois, à la place Échangeur dans la commune de Limete. Initiative du Groupe Stella Design & Media, cette activité qui a pour thème: « La femme au cœur de l’économie congolaise » se veut un rendez-vous économique et culturel. Une vitrine de la femme entrepreneure de la République démocratique du Congo en général, celle de Kinshasa en particulier. « Nous voulons pendant 3 jours, booster les talents et les potentialités qu’il y a dans la femme congolaise, qui à ce jour, sans crainte aucune d’être contredite, tient une place importante de l’économie congolaise »,

La ville de Kinshasa accueille du 5 au 8 mars le premier salon féminin de l’entrepreneuriat

En République Démocratique du Congo, la ville de Kinshasa abritera du 5 au 8 mars le premier salon féminin de l’entrepreneur. Une rencontre qui regroupera plusieurs femmes d’affaires à la place Échangeur dans la commune de Limete. «La Femme au coeur de l’économie congolaise », est le thème retenu pour cette activité de grande envergure qui sera clôturée le jour de la fête mondiale de la femme. Cette grande rencontre d’affaires est initiée par le label STELLA Group et Design. Il sera question pour les participants à cette activité de visiter des stands où seront exposés plusieurs produits des entreprises féminines. Une méthode pour encourager ces femmes qui, jusque là ne savent pas par où commencer dans l’entrepreneuriat alors que c’est le socle du

Kinshasa : l’ONU femmes a organisé la 15e édition du café genre

«Renforcer la production agricole et la résilience de la population pour le développement et la stabilité de la RDC» c’est le thème abordé pour la 15ème édition du café genre d’ONU femmes à Kinshasa ce jeudi 6 février 2020. Sous la Coordination de la Représentante Résidente de l’ONU femmes en RDC Mme Awa Ndiaye Seck, cette édition a connue un panel de six panélistes notamment le Professeur Mme Louise Fresco,Présidente du Conseil d’administration de Wageningen University & Research (Pays-Bas) et Experte en technologie alimentaire,M.Aristide Ongone Abame,Représentant Résident du FAO en RDC et M.Claude Jibidar, Représentant Résident du Programme Alimentaire Mondial en RDC (PAM). Plusieurs personnalités politiques et corps diplomatiques on prit part à cette activité entre autre la Vice-Première ministre, ministre du

Kinshasa : En prélude de la journée du 8 mars, Béatrice Lomeya a présenté officiellement le motif du pagne

Le pagne pour la célébration des droits de la femme le 8 Mars vient d'être présenté ce Mercredi 05 Février 2020 par la Ministre d’Etat,Ministre du Genre, Enfant et Famille, Béatrice LOMEYA ATILITE. Chaque pagne reprend le thème national : " Congolaises et congolais, Levons-nous pour défendre les droits des femmes". C’était lors d’un échange avec la presse que la ministre d’État a précisé que la particularité de cette année est que tous nous nous levons pour voir ce qui a été fait et ce qui reste à faire. «ce pagne a été conçu dans l’esprit d’être un support qui va relayer des messages sur les droits des femmes, et les problèmes qui touchent les femmes. Elle a martelé que ce pagne

Journée mondiale de lutte contre le cancer: Melissa Sharufa a fait le tour des négociations

«Je suis et je vais», c’est le thème retenue pour cette année. Chaque 4 février le monde entier célèbre la journée mondiale de lutte contre le cancer. À Kinshasa, la fondatrice de la fondation Bomoko Melissa Sharufa a saisit cette journée pour faire le tour des séances de travail dans quelques institutions pour envisager des actions sur la lutte contre le cancer en RDC, il s’agit notamment du ministère de la jeunesse et l’église de jésus christ des saints de derniers jours pour des futures actions communes. A en croire Melissa Sharufa déclare que le combat de la lutte contre le cancer reste son apanage. « Je suis le cris de tous les malades partis trop tôt et je vais continuer à

Top