actualitéAfrique

Tension au Burkina Faso: des tirs entendus et le signal de la télévision nationale coupée

Par Felly Luyindadio

La situation est confuse ce matin au Burkina Faso dans la capitale de Ouagadougou, où des tirs ont été retenti. Des soldats se sont déployés autour de points stratégiques de la ville pour contrôler la zone. 

Ce vendredi 30 septembre aux environs de 4h 30′ (heure locale), des tirs ont commencé à résonner dans Ouagadougou jusqu’à 7h. Selon des témoins, ils provenaient aux alentours de Kosyam, le palais présidentiel, et du camp Baba Sy, le quartier général du président de la transition, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, et de ses hommes.

Des militaires se sont parallèlement déployés autour de ce camp, mais aussi à d’autres endroits stratégiques afin d’empêcher toutes allées et venues. La Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB) n’émet plus. La situation reste pour l’heure confuse et incertaine.

Les auteurs de ces opérations ne sont pas encore identifiés. Le président burkinabè, Paul-Henri Sandaogo Damiba se trouve dans la capitale et va bien, selon l’un de ses proches.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page